Archives de
Auteur : Michel BESSONE

Grande pointure pour Adnan

Grande pointure pour Adnan

Comme tout le monde à la campagne au Bangladesh, Adnan se déplace souvent pieds nus.

Lors de mon voyage l’an passé, en février, Adnan avait juste deux ans et trois mois.

J’avais été surpris de le voir chaussant des sandales d’adulte guère à sa pointure, et n’en être nullement gêné.

Voilà des prédispositions pour marcher, courir un jour en raquettes !

Il ne neige certes pas au Bangladesh, mais l’Himalaya est assez près…

Les deux dernières photos m’ont été transmises il y a quelques jours par Rubel. On voit Adnan et son nouveau vélo.

kanok-preparant-crevettes-yuk-et-adnan-grande-pointure-pour-adnan
Kanok, préparant des crevettes, Yuk, et Adnan. (Photo : Michel Bessone)
adnan-aide-sa-maman-faire-avancer-chevres-grande-pointure-pour-adnan
Adnan aide sa maman à faire avancer les chèvres. (Photo : Michel Bessone)
sandales-aux-pieds-observation-moteur-machine-grande-pointure-pour-adnan
Sandales aux pieds. Observation du moteur d’une machine. (Photo : Michel Bessone)
moto-aussi-interessant-grande-pointure-pour-adnan
Une moto, c’est aussi intéressant. (Photo : Michel Bessone)
semelle-offre-bonne-portance-grande-pointure-pour-adnan
La semelle offre une bonne portance… (Photo : Michel Bessone)
pas-de-probleme-pour-grimper-sur-moto-grande-pointure-pour-adnan
Pas de problème pour grimper sur la moto. (Photo : Michel Bessone)
course-en-grandes-tongs-grande-pointure-pour-adnan
Course en grandes tongs. (Photo : Michel Bessone)
attraper-balle-grande-pointure-pour-adnan
Attraper la balle… (Photo : Michel Bessone)
et-courir-avec-balle-toujours-en-tongs-grande-pointure-pour-adnan
… et courir avec la balle, toujours en tongs. (Photo : Michel Bessone)
adnan-et-son-velo-tout-neuf-grande-pointure-pour-adnan
Adnan et son vélo tout neuf (17/01/2017). (Photo : Rubel)
sur-le-velo-grande-pointure-pour-adnan
Sur le vélo (18/01/2017). (Photo : Rubel)
Du col de Bas au pic de Montaut

Du col de Bas au pic de Montaut

Ce joli parcours en raquettes suit la ligne de crête entre la vallée d’Aure et la vallée de Nistos.

Le terrain n’est pas très accidenté, même s’il y a de la « montagne russe ».

On visite trois sommets : le mont Castéra, le Glouppe-hup – au nom bizarre, assez loufoque – et le Montaut (prononcer Montaou).

Au départ de la vallée d’Aure, l’approche se fait en suivant la piste à flanc du val de Baricave, ce qui permet une excellente mise en jambes.

J’aime bien me rendre dans le secteur du Montaut, du mont de Collantigue (voir des articles ici sur le blog).

J’y étais hier avec Régis, et vous constaterez sur les photos un enneigement tout à fait honorable.

regis-arrive-au-col-de-bas-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Régis arrive au col de Bas. (Photo : Michel Bessone)
col-de-bas-1454-m-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Col de Bas (1454 m). (Photo : Michel Bessone)
entre-mont-castera-et-glouppe-hup-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Entre le mont Castéra et le Glouppe-hup. (Photo : Michel Bessone)
sur-droite-forets-val-baricave-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Sur la droite, les forêts du val de Baricave. (Photo : Michel Bessone)
direction-glouppe-hup-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Direction le Glouppe-hup. (Photo : Michel Bessone)
toujours-dans-belle-neige-nous-nous-rapprochons-montaut-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Toujours dans une belle neige, nous nous rapprochons du Montaut. (Photo : Michel Bessone)
regis-a-pris-distance-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Régis a pris de la distance. (Photo : Michel Bessone)
hauteurs-vallee-nistos-pic-mont-aspet-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Hauteurs de la vallée de Nistos (pic de Mont Aspet). (Photo : Michel Bessone)
derniere-pente-avant-sommet-montaut-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Dernière pente avant le sommet du Montaut. (Photo : Michel Bessone)
sur-le-pic-montaut-1722-m-du-col-de-bas-au-pic-montaut
Sur le pic de Montaut (1722 m). (Photo : Michel Bessone)
Une petite sortie à l’heure du goûter. Les granges foraines en hiver

Une petite sortie à l’heure du goûter. Les granges foraines en hiver

Grâce au froid qui persiste, la neige reste propice pour faire de la raquette même pas très haut dans la montagne auroise.

Hier après-midi, je suis allé marcher deux courtes heures en amont du village de Cadeilhan, à l’étage des granges foraines de Cadeilhan-Trachère et de Vignec.

Beaucoup de ces granges sont malheureusement aujourd’hui des ruines.

Autrefois, jusqu’aux années 60, elles étaient utilisées l’hiver pour abriter le bétail – les vaches, pas les moutons, qui eux ne restaient pas en principe durant la mauvaise saison dans la vallée mais transhumaient vers le bas-pays (plaines des Hautes-Pyrénées et du Gers).

Les paysans y montaient régulièrement malgré la neige, les vaches ayant besoin de soins quotidiens.

Une trace était faite et entretenue par le passage répété.

Les trajets s’effectuaient à pied, et parfois en raquettes. Jamais à ski, pour la simple raison que le ski n’a jamais existé dans les Pyrénées avant son introduction au début du siècle dernier. Pour les paysans montagnards, des skis auraient de toute façon été beaucoup moins pratiques que les raquettes.

Relevons que l’utilisation de la raquette à neige est attestée dans les Pyrénées déjà à l’époque médiévale.

beaux-champs-neige-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
De beaux champs de neige. (Photo : Michel Bessone)
une-grange-bon-etat-desormais-vide-de-betail-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
Une grange en bon état, désormais vide de bétail. (Photo : Michel Bessone)
vestiges-grange-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
Vestiges de grange. (Photo : Michel Bessone)
ruisseau-cache-sous-neige-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
Un ruisseau est caché sous la neige. (Photo : Michel Bessone)
il-reapparait-la-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
Il réapparaît là. (Photo : Michel Bessone)
jadis-lieu-de-vie-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
C’était jadis un lieu de vie. (Photo : Michel Bessone)
trouee-entre-arbres-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
Trouée entre les arbres. (Photo : Michel Bessone)
autre-aspect-grange-ruinee-une-petite-sortie-a-heure-du-gouter-granges-foraines-en-hiver
Autre aspect de grange ruinée. (Photo : Michel Bessone)
« Nobis » : les « jeunes mariés » ou les « fiancés » de Soulan et d’Aulon

« Nobis » : les « jeunes mariés » ou les « fiancés » de Soulan et d’Aulon

Il était question du col des « Nobis » dans mon dernier article sur le blog.

Ce lieu de passage ancestral se trouve à peu près à mi-parcours (1606 m d’altitude) du chemin de randonnée balisé dit des « Nobis », qui relie deux villages de la haute vallée d’Aure, Soulan (vers 1300 m) et Aulon (vers 1200 m).

Voici quelques précisions destinées aux amateurs de toponymie.

Le mot occitan novis

Prononcé « nobis », le mot, gascon, est issu de l’occitan novis (nòvis), nom masculin pluriel qui signifie les « jeunes mariés » ou plus exactement les « nouveaux mariés ».

Le nom masculin singulier novi provient en effet du mot d’origine latine novius, « nouveau marié », de novus, « nouveau ».

Les novis étant le plus souvent jeunes, on évoque généralement de jeunes mariés, mais le mot peut s’appliquer à des mariés d’un certain âge.

A noter cependant que novi, novia ou novio au féminin selon la région, correspond aussi parfois à « fiancé, fiancée ». Le sens diffère donc légèrement dans ce cas.

Soulan et Aulon, une tradition de mariages intervillageois

Du fait de leur situation géographique – à l’écart des villages du fond de la vallée et assez proches l’un de l’autre, à une altitude voisine – Soulan et Aulon ont pendant des siècles entretenu des contacts privilégiés, en dépit de quelques inévitables litiges pastoraux.

Rappelons que la commune de Soulan n’a fusionné avec celle de Saint-Lary qu’en 1963.

Et les Aulonais étaient naguère raillés en vallée d’Aure, pris pour des gens pas très finauds habitant un site reculé.

Soulan et Aulon ont partagé une histoire matrimoniale qui tombe dans l’oubli aujourd’hui.

Jeunes gens et jeunes filles se rencontraient entre les deux villages, au détour d’un lacet du chemin dit de Lamudère (versant Soulan) ou de Soulan (versant Aulon).

C’est à ce chemin que l’on a donné le nom de « Nobis », car nombre de rencontres, devenues rendez-vous amoureux, se sont concrétisées plus tard par des fiançailles puis des mariages…

En outre, le grand jour du mariage, la procession empruntait bien sûr le chemin et le col des Nobis.

Lithographie de Ch. Philipon

Comme image d’en-tête de mon billet, j’ai choisi cette illustration facilement accessible grâce au magnifique site Rosalis.

Il s’agit d’une lithographie de Charles Philipon, resté célèbre en particulier pour ses caricatures de Louis-Philippe.

Le dessin, légendé « Fillette de la vallée d’Aure », représente une jeune fille vêtue d’un costume traditionnel quelque part en vallée d’Aure.

Balade du côté du col des Nobis

Balade du côté du col des Nobis

Le col des Nobis, passage traditionnel situé entre Soulan et Aulon, est bien connu des Aurois.

Pourtant, les cartes topographiques ignorent en général son nom.

On peut s’y rendre assez facilement depuis l’un ou l’autre village.

Hier après-midi, j’y suis allé au départ de Cadeilhan-Trachère, pour faire une boucle plus consistante.

La neige est attendue en début de semaine prochaine, mais comme les photos le montrent, il va falloir de grosses quantités ou des chutes répétées pour combler l’important déficit nivologique actuel.

arrivee-col-nobis-vue-massif-arbizon-balade-du-cote-col-nobis
Arrivée au col des Nobis. Vue sur le massif de l’Arbizon. (Photo : Michel Bessone)
moyenne-vallee-aure-balade-du-cote-col-nobis
Moyenne vallée d’Aure. (Photo : Michel Bessone)
arbizon-versant sud-mais sommet-depasse-2800-metres-et-vraimen-pas-neige-balade-du-cote-col-nobis
L’Arbizon. Il s’agit du versant sud mais le sommet dépasse 2800 mètres et il n’y a vraiment pas de neige.                    (Photo : Michel Bessone)
au-loin-au-centre-montious-balade-du-cote-col-nobis
Au loin, au centre, le Montious. (Photo : Michel Bessone)
Meilleurs voeux 2017

Meilleurs voeux 2017

Je vous présente tous mes meilleurs voeux, chers lecteurs du blog.

En vous souhaitant la santé, le bonheur, et plus spécialement le plaisir de réaliser de belles randonnées et d’enrichissants voyages.

au-bangladesh-meilleurs-voeux-pour-2017
Au Bangladesh. (Photo : Michel Bessone)
Mi-décembre au Cap Nestès

Mi-décembre au Cap Nestès

Longue randonnée pédestre hier de Camous à Sarrancolin…en passant par le Cap Nestès.

Le Cap Nestès – dont le nom serait en rapport avec Nistos, Nestier – s’aborde très tranquillement depuis la station de Nistos toute proche.

Il n’en va pas de même, bien sûr, lorsque l’on démarre la rando du fond de la vallée d’Aure.

En contrepartie d’un effort supplémentaire, la marche se déroule dans un cadre beaucoup plus varié et sauvage.

Au retour, plutôt que de plonger dans l’ombre glaciale de la vallée de Baricave, il est préférable d’arpenter certaines pistes et des sentes bien orientées pour bénéficier du soleil au maximum.

En voyant les photos, vous constaterez l’absence de neige : on devra encore attendre pour faire de la raquette, en moyenne montagne, dans cette partie des Pyrénées.

contreforts-pene-camous-mi-decembre-au-cap-nestes
Contreforts de la Pène de Camous. (Photo : Michel Bessone)
au-centre-cap-nestes-mi-decembre-au-cap-nestes
Au centre, le Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
on-apercoit-cabane-ilhet-mi-decembre-au-cap-nestes
On aperçoit la cabane d’Ilhet. (Photo : Michel Bessone)
vue-sur-barousse-col-aouet-mi-decembre-au-cap-nestes
Vue sur la Barousse (col de l’Aouet). (Photo : Michel Bessone)
pic-mont-aspet-depuis-sommet-cap-nestes-mi-decembre-au-cap-nestes
Pic de Mont Aspet, depuis le sommet du Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
sur-crete-cap-nestes-mi-decembre-au-cap-nestes
Sur la crête du Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
montaut-et-horizon-bleu-de-plaine-mi-decembre-au-cap-nestes
Le Montaut et l’horizon bleu de la plaine. (Photo : Michel Bessone)
cabane-col-de-bas-mi-decembre-au-cap-nestes
Cabane du col de Bas. (Photo : Michel Bessone)
Randonnée en raquettes au Port Vieux (vallée de Pinara)

Randonnée en raquettes au Port Vieux (vallée de Pinara)

Nous sommes montés avant-hier 29 novembre au Port Vieux (le « vieux col ») depuis l’entrée du tunnel de Bielsa versant espagnol.

Régis, toujours aussi motivé, m’avait rejoint en partant tôt le matin de chez lui dans l’Aveyron.

Il a fait beau, mais avec des passages nuageux et par intermittence un vent glacial.

Si les isards – malheureusement victimes comme en France d’une grave maladie, la pestivirose – sont restés invisibles, nous avons eu le plaisir d’être escortés par un majestueux gypaète barbu.

Enneigement correct, bonne cohésion des cristaux, pas de glace et aucun danger d’avalanches : le cadre sauvage de la vallée de Pinara s’est très bien prêté à notre première sortie en raquettes de la saison hivernale.

regis-durant-approche-a-pied-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
Régis durant l’approche à pied. (Photo : Michel Bessone)
la-on-chausse-port-vieux-au-fond-a-droite-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
Là, on chausse. Le Port Vieux se situe au fond à droite. (Photo : Michel Bessone)
de-plus-en-plus-frais-il-faut-se-couvrir-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
De plus en plus frais… Il faut se couvrir. (Photo : Michel Bessone)
dans-dernieres-pentes-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
Dans les dernières pentes. (Photo : Michel Bessone)
vallee-gela-au-debouche-col-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
La vallée de la Géla au débouché du col. (Photo : Michel Bessone)
pic-aiguillette-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
Pic de l’Aiguillette. (Photo : Michel Bessone)
vallee-pinara-vue-du-port-vieux-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
Vallée de Pinara vue du Port Vieux. (Photo : Michel Bessone)
sur-itineraire-retour-randonnee-raquettes-port-vieux-pinara
Sur l’itinéraire de retour. (Photo : Michel Bessone)
Shubo Jonmôdin Adnan

Shubo Jonmôdin Adnan

Joyeux Anniversaire mon petit Adnan !

Aujourd’hui, le fils de Rubel et Kanok fête ses 3 ans.

On s’est bien sûr parlé au téléphone tout à l’heure.

adnan-il-y a deux-jours-shubo-jonmodin-adnan
Adnan il y a deux jours. (Photo : Rubel)
et-aujourd-hui-avec-cadeaux-anniversaire-shubo-jonmodin-adnan
Et aujourd’hui avec ses cadeaux d’anniversaire. (Photo : Rubel)
Fin des vendanges dans le Bordelais

Fin des vendanges dans le Bordelais

Depuis fin septembre j’étais dans le Bordelais, essentiellement la région de Fronsac, le Fronsadais.

Je suis revenu en vallée d’Aure juste aujourd’hui après presque deux mois de travail chez mon ami vigneron Jean Trocard.

J’étais porteur, cela va de soi. Ensuite j’ai donné un coup de main au chai.

Il y a eu beaucoup de raisin, et du beau raisin : le millésime 2016 sera sans nul doute fort prisé.

chateau-jeandeman--vignoble-roy-trocard-fin-vendanges-dans-bordelais
Château Jeandeman, un vignoble Roy-Trocard. (Photo : Michel Bessone)
vignes-fronsadais-11-novembre-feuilles-commencent-tomber-fin-vendanges-dans-bordelais
Vignes du Fronsadais le 11 novembre. Les feuilles commencent à tomber. (Photo : Michel Bessone)
dans-eglise-fronsac-christ-et-cep-vigne-fin-vendanges-dans-bordelais
Dans l’église de Fronsac, Christ et cep de vigne. (Photo : Michel Bessone)
remploi-gallo-romain-eglise-fronsac-fin-vendanges-dans-bordelais
Remploi gallo-romain de l’église de Fronsac. (Photo : Michel Bessone)