Archives de
Étiquette : Bastan

Estibère et Gourguet (2)

Estibère et Gourguet (2)

Poursuivons notre marche.

durant-ascension-pic-gourguet-estibere-et-gourguet-2
Durant l’ascension du pic de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)
panorama-derriere-moi-en-arrivant-au-sommet-estibere-et-gourguet-2
Panorama derrière moi en arrivant au sommet. (Photo : Michel Bessone)
on-situe-lac-port-bielh-estibere-et-gourguet-2
On situe le lac de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
cairn-sommital-et-secteur-aygues-cluses-estibere-et-gourguet-2
Cairn sommital et secteur d’Aygues-Cluses. (Photo : Michel Bessone)
un-ciel-pas-tres-engageant-du-cote-pic-neouvielle-et-pic-long-estibere-et-gourguet-2
Un ciel pas très engageant du côté du pic de Néouvielle et du pic Long. (Photo : Michel Bessone)
debut-descente-dans-vallon-gourguet-estibere-et-gourguet-2
Début de la descente dans le vallon de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)
plus-bas-heure-avance-neige-porte-moins-estibere-et-gourguet-2
Plus bas. L’heure avance, la neige porte moins. (Photo : Michel Bessone)
bientot-lac-gourguet-estibere-et-gourguet-2
Bientôt le lac de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)
col-de-bareges-versant-aure-estibere-et-gourguet-2
Col de Barèges, versant Aure. (Photo : Michel Bessone)
pic-bastan-a-fiere-allure-estibere-et-gourguet-2
Le pic de Bastan a fière allure. (Photo : Michel Bessone)
je-suis-arrive-au-lac-vert-qui-est-encore-bien-blanc-estibere-et-gourguet-2
Je suis arrivé au lac Vert – qui est encore bien blanc ! (Photo : Michel Bessone)
degel-est-amorce-estibere-et-gourguet-2
Le dégel est amorcé. (Photo : Michel Bessone)

 

Dernières neiges en raquettes aux lacs de Bastan

Dernières neiges en raquettes aux lacs de Bastan

On pouvait encore chausser utilement les raquettes hier dans le vallon de Bastan, mais la fonte est désormais très marquée.

Bonne nouvelle pour les pêcheurs : au rythme actuel, avec des températures si positives et le foehn, la plupart des lacs d’altitude vont se prêter à la pêche dès l’ouverture !

L’enneigement reste cependant considérable du côté de Port-Bielh.

lac-oule-se-remplit-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Le lac de l’Oule se remplit. (Photo : Michel Bessone)
lac-inferieur-totalement-degele-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Lac inférieur de Bastan. Totalement dégelé. (Photo : Michel Bessone)
tres-reconnaissable-au-loin-pic-neouvielle-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Très reconnaissable au loin, le pic de Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
laquette-aval-lacs-milieu-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Laquette en aval des lacs du Milieu. (Photo : Michel Bessone)
vue-ensemble-vers-pic-long-et-pic-neouvielle-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Vue d’ensemble vers le pic Long et le pic de Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
grand-lac-milieu-on-apercoit-toit-vert-refuge-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Grand lac du Milieu. On aperçoit le toit vert du refuge de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
pic-bastan-sur-gauche-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Pic de Bastan, sur la gauche. (Photo : Michel Bessone)

 

Retour sans les raquettes au Monpelat

Retour sans les raquettes au Monpelat

Mi-mai cette année, on peut se rendre facilement à pied au Monpelat, sans avoir besoin des raquettes, en partant du lac d’Orédon (la route est officiellement ouverte jusque-là, profitons donc).

J’y ai fait un petit tour hier après-midi, histoire de constater l’évolution (rapide) de la fonte printanière dans le massif du Néouvielle.

Le Monpelat est en effet un excellent et superbe belvédère sur le secteur.

col-estoudou-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Au col d’Estoudou. (Photo : Michel Bessone)
lacets-bien-connus-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Les lacets bien connus. (Photo : Michel Bessone)
encore-de-beaux-champs-de-neige-versant-oule-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Encore de beaux champs de neige versant Oule. (Photo : Michel Bessone)
lac-oule-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Lac de l’Oule. (Photo : Michel Bessone)
depuis-sommet-vue-vers-bugatet-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Depuis le sommet, vue vers le Bugatet. (Photo : Michel Bessone)
et-la-vers-bastan-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Et là, vers Bastan. (Photo : Michel Bessone)
lac-inferieur-bastan-completement-degele-ou-presque-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Le lac Inférieur de Bastan est complètement dégelé ou presque. (Photo : Michel Bessone)
en-haut-vallon-estibere-on-peut-faire-belles-randos-en-raquettes-retour-sans-raquettes-au-monpelat
En haut du vallon d’Estibère, on peut faire de belles randos en raquettes. (Photo : Michel Bessone)
secteur-aumar-aubert-pic-de-neouvielle-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Secteur d’Aumar et Aubert. Pic de Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
degel-laquettes-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Dégel des Laquettes. (Photo : Michel Bessone)
pic-mechant-pics-estaragne-pic-long-lac-oredon-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Pic Méchant, pics d’Estaragne, pic Long. Lac d’Orédon. (Photo : Michel Bessone)
lustou-dans-trouee-retour-sans-raquettes-au-monpelat
Le Lustou, dans une trouée. (Photo : Michel Bessone)
Crête de Traouès

Crête de Traouès

Voici quatre photos prises hier après-midi lors d’une randonnée en raquettes à la crête de Traouès (boucle par les deux vallons, chaussant les raquettes dès la cabane de Bugatet).

domaine de piau-muraille de barroude-raquettes-crete de traoues
Domaine de la station de Piau et, derrière à gauche, la Muraille de Barroude. (Photo : Michel Bessone)
en se rapprochant du bugatet-raquettes-crete de traoues
Sur la crête de Traouès. (Photo Michel Bessone)
monpelat-secteur de bastan-raquettes-crete de traoues
Vue vers le Monpelat et le secteur de Bastan (versants sud). (Photo : Michel Bessone)
retour par le vallon plus occidental-raquettes-crete de traoues
Retour par le vallon plus occidental. (Photo : Michel Bessone)

 

Monpelat et vallon d’Estibère – toujours en raquettes !

Monpelat et vallon d’Estibère – toujours en raquettes !

Retour jeudi dans le merveilleux vallon d’Estibère, cette fois avec les Aveyronnais Régis et Bernard.

Régis est un vrai mordu de la rando, habitué des grandes marches, qui adore la montagne. Bernard débutait en raquettes. Aucun problème. Nous avons pu faire un jolie boucle sportive au départ du lac d’Orédon et avant les orages prévus l’après-midi.

Les conditions de neige étaient excellentes, bien meilleures que certains jours d’hiver.

Pas la moindre trace de skis ou de raquettes entre les parages du col d’Estoudou et l’asphalte insolite de la route d’Aumar/Aubert.

Il faut dire que la raquette de printemps est une discipline largement méconnue en France, où dès la fermeture des stations de ski – il y a deux mois ou presque en vallée d’Aure ! – on s’empresse de ranger le matériel, on ne pense plus à la neige et à chausser les raquettes (ou les skis).

La raquette peut se pratiquer pourtant en toute saison, même en été, dès lors que la neige le permet et le justifie. J’ai évoqué cet aspect sur le blog, au sujet de Jacques Balmat et de la conquête du mont Blanc.

Le massif du Néouvielle reste copieusement enneigé, davantage même dans le vallon d’Estibère que lorsque j’y suis allé avec Régis à la mi-mai. De nombreux autres secteurs se prêtent aussi tout à fait à la raquette encore pour plusieurs semaines. Les jours sont plus longs qu’en hiver, il fait moins froid, la nature se réveille et se dévoile. Voilà des occasions uniques de randonner en raquettes à ne pas manquer !

apres le col d estoudou-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Peu après le col d’Estoudou. (Photo : Michel Bessone)
arrivee-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Arrivée au sommet du Monpelat. (Photo : Michel Bessone)
lac d oredon-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Lac d’Orédon. (Photo : Michel Bessone)
vallon de bastan-bien enneige-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Le vallon de Bastan, toujours bien enneigé lui aussi. (Photo : Michel Bessone)
crete monpelat pic d anglade-pic de neouvielle-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Sur la crête entre le Monpelat et le pic d’Anglade. Là-bas, le pic de Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
descente-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Descente dans le vallon d’Estibère. (Photo : Michel Bessone)
lac d anglade-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Lac d’Anglade. (Photo : Michel Bessone)
vue classique-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Vue classique sur le Monpelat. (Photo : Michel Bessone)
regis et bernard-pic plat-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Régis, à gauche, et Bernard. Dans le fond, le pic Plat. (Photo : Michel Bessone)
bientot au col d aumar-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Bientôt au col d’Aumar. (Photo : Michel Bessone)
champs de neige-col d aumar-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Champs de neige d’un côté du col d’Aumar… (Photo : Michel Bessone)
autre cote-col d aumar-monpelat-vallon d estibere-raquettes
… et de l’autre côté. (Photo : Michel Bessone)
lac d aumar-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Lac d’Aumar. (Photo : Michel Bessone)
les laquettes-monpelat-vallon d estibere-raquettes
Les Laquettes. (Photo : Michel Bessone)

 

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (1) : Bastan

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (1) : Bastan

Rappelons qu’il n’y a rien d’extraordinaire à pouvoir faire encore de la raquette dans le Néouvielle au mois de mai. Cela tient à plusieurs spécificités géographiques et climatiques intéressantes du massif, qui reste longtemps enneigé (cf. la toponymie). Sur le blog, je vous ai déjà présenté des randos se déroulant à ce moment-là de la saison de « raquette de printemps » (rechercher ici des anciens articles).

Cette année, bien sûr, avec un enneigement général hors du commun, une météo certes peu souriante, il faut bien le dire, le massif du Néouvielle présente des conditions optimales pour randonner en raquettes. Hors de toute fréquentation. Dans un cadre que l’on devine magnifique. La neige étant le plus souvent de très bonne qualité.

Alors, lundi 20 mai (temps prévu froid et couvert avec des éclaircies) – le lundi de Pentecôte – je suis allé « raquetter » depuis Artigusse. Mon idée première était de faire un simple aller-retour à Bastan, de pousser peut-être jusqu’à Port-Bielh. Mais la neige était vraiment excellente. Ce qui m’a décidé à aller ensuite au pic de Gourguet, et à revenir à l’Oule par le vallon d’Estibère.

Je vous propose une série de photos. Il y avait beaucoup de nuages : nombre de clichés sont sombres. Cependant, je pense que les randonneurs et les pêcheurs passionnés, amoureux du coin, apprécieront les infos. Je publie donc (dans le courant de la semaine) 5 billets avant tout à leur intention, pour qu’ils puissent prendre quelques repères par rapport aux sorties qu’ils projettent en juin.

lac-oule-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Le lac de l’Oule, depuis le barrage. (Photo : Michel Bessone)
neige-lac-oule-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
On ne se croirait pas à dix jours du mois de juin. (Photo : Michel Bessone)
monpelat-cabane du berger-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Monpelat. Cabane du berger. (Photo : Michel Bessone)
lac inferieur-bastan-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Lac inférieur de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
passage-hors-pistes-saint-lary-raquettes-massif du neouvielle-mbessone
Des skieurs hors-piste de la station de Saint-Lary devraient reconnaître le passage. (Photo : Michel Bessone)
petit defile-aval-lac du milieu-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Dans le défilé en aval des lacs du Milieu. (Photo : Michel Bessone)
lac du mileu-bastan-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Grand lac du Milieu. (Photo : Michel Bessone)
refuge-bastan-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Le refuge de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
lac superieur-bastan-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Lac Supérieur. (Photo : Michel Bessone)
lac superieur-col-bastan-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Lac Supérieur. Col de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
ambiance hivernale-crete des sorcieres-bastan-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Ambiance hivernale près de la « crête des Sorcières ». (Photo : Michel Bessone)

 

Le pic de Portarras, une classique au printemps

Le pic de Portarras, une classique au printemps

Que ce soit à ski de randonnée ou en raquettes, le pic de Portarras (2712 m d’altitude au pic Prada) est une destination assez courue au printemps, en partant des granges de Lurgues.

Hier, il y a eu, je pense, une bonne vingtaine de personnes au sommet. Grand beau, mais avec un fond d’air presque froid sur la crête.

Pour un itinéraire d’altitude, les risques d’avalanches sont relativement limités et la progression se fait par paliers faciles.

Le panorama depuis le pic est superbe.

L’enneigement reste tout à fait exceptionnel cette année, comme on peut le voir sur les photos.

La saison de raquette de printemps devrait durer facilement jusqu’à début juin, dans le massif du Néouvielle en particulier.

pic-bastan-d aulon-raquettes-portarras
Pic de Bastan d’Aulon, versant est. (Photo : Michel Bessone)
corniches-col de bastan-raquettes-portarras
Corniches du col de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
vue vers le lustou-raquettes-portarras
Vue vers le Lustou. (Photo : Michel Bessone)
pic du midi-raquettes-portarras
Pic du Midi, en zoomant légèrement. (Photo : Michel Bessone)
cloutou-quatre termes-raquettes-portarras
Cloutou, pic des Quatre Termes. (Photo : Michel Bessone)
campana-greziolles-raquettes-portarras
Campana et Gréziolles. (Photo : Michel Bessone)
pic de bastan-campbieil-pic long-neouvielle-raquettes-campana
Pic de Bastan. Au loin : Campbieil, pic Long, Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
vallon-bastan-raquettes-portarras
Vallon de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
pic-bastan d aulon-versant ouest-raquettes-portarras
Pic de Bastan d’Aulon, versant ouest. (Photo : Michel Bessone)
arbizon-raquettes-portarras
Au centre, l’Arbizon. (Photo : Michel Bessone)
lac arredoun-lac du campana-raquettes-portarras
On devine le lac Arrédoun et le lac du Campana. (Photo : Michel Bessone)
reour par les gourgues-raquettes-portarras
Retour par les Gourgues. (Photo : Michel Bessone)

 

Saison raquettes hiver/printemps 2013 : mon prochain programme, avec la relance du blog

Saison raquettes hiver/printemps 2013 : mon prochain programme, avec la relance du blog

Voilà la neige, abondante sur certains massifs. C’est la saison qui commence…

Repartons en montagne !

Enrichi de nouveaux horizons lointains et d’expériences captivantes, je vais vous proposer ces jours-ci sur le blog les lignes de mon programme raquettes hiver/printemps 2013.

Comme d’habitude, le terrain sera essentiellement celui des Pyrénées centrales, françaises et espagnoles. Hors des pistes battues. En petits groupes. Intimement, plus près de la nature. Avec ses lacs gelés et sa remarquable forêt d’altitude, le massif du Néouvielle aura bien sûr toute sa place.

Un voyage de découverte en raquettes au Québec pourrait aussi avoir lieu fin mars, en fonction du nombre de participants. Pour avoir une petite idée des magnifiques paysages rencontrés, on peut se reporter à ces différents articles sur le blog.

Alors, à vos raquettes !

Cotiella.
Neige cornichée.
Blanc, bleu…
Sous-bois après la tempête.
Tracer dans la neige vierge.
Envol de choucas.
Trigoniero.
Port-Bielh.
Bastan.
Pineta.
Québec, Charlevoix.
Québec, Charlevoix. (Photo : G. Bessone)

 

 

Randonnée/Pyrénées : la crête de Traouès

Randonnée/Pyrénées : la crête de Traouès

Sûr, c’est un endroit guère touristique.

Pourtant, la crête de Traouès réserve de très beaux points de vue sur la haute vallée d’Aure, en particulier le Badet.

Une fois atteinte la cabane de Bugatet (au départ des Lacets des Myrtilles ou même d’Artigusse), on peut faire un circuit en boucle.

Après avoir parcouru l’épaisse sapinière de Couplan, des vallons secrets attendent le randonneur. La sortie entraînante sur la crête, plein sud, justifie à elle seule notre visite.

(14/05/2012) On aperçoit là-bas le secteur de Bastan.
(14/05/2012) Dans la combe de la Mède.
(14/05/2012) Sur la crête de Traouès, en regardant vers le pic d'Aret.
(14/05/2012) Barroude.
(14/05/2012) Montagne de Piau avec la station de ski.
(14/05/2012) En zoomant, et sur trois plans : station de Piau, hourquette de Héas, Cylindre du Marboré.
(14/05/2012) Cimes du Bugatet (à droite) au Campbieilh (à gauche).
(14/05/2012) Descente par le vallon plus occidental.
(14/05/2012) Victimes d'avalanche.
(14/05/2012) Une des nombreuses ruines pastorales de la montagne de Bugatet.
(14/05/2012) Primevères rupicoles.
Quel est le rôle de la fenêtre d’une raquette ?

Quel est le rôle de la fenêtre d’une raquette ?

La « fenêtre » est l’ouverture aménagée dans une raquette à claire-voie, ou même une raquette pleine, pour permettre à l’avant du pied d’y basculer.

On parle aussi de « passe-orteils », « trou de marche », « oeil », « porte », « lumière ». Le terme anglais habituel est « toe-hole ».

Trait distinctif d’un très grand nombre – pas tous – de modèles de raquettes amérindiennes ou inuites traditionnelles, la fenêtre existe sur la plupart des raquettes modernes.

Une remarque, donc : dans certaines régions d’Amérique du Nord, Indiens et Inuits utilisaient des raquettes dépourvues de fenêtre et n’ayant aucune ressemblance avec les fameuses raquettes dites « canadiennes ». Sur le blog, un article intitulé Les raquettes des Apaches et des Nez-Percés abordera ce sujet étonnant.

L’intérêt essentiel de la fenêtre est d’éviter d’avoir à soulever entièrement la raquette et de la porter à chaque pas.

Le raquetteur se déplace en faisant basculer l’avant de sa chaussure dans la fenêtre. Pour cela, le talon doit  rester libre. La marche est alors plus naturelle.

L’arrière de la raquette demeure en principe en contact permanent avec la neige. Il y a un « effet de traîne » fondamental qui facilite la progression.

D’où l’importance du bon équilibrage de la raquette, de façon à garantir une bascule correcte. A vérifier lors d’un achat.

Mon frère Guy, installé au Québec depuis 30 ans, vient de m’envoyer une courte vidéo (datant de lundi) qui illustre fort bien le rôle de la fenêtre d’une raquette dans la neige profonde.

Si le talon était bloqué, et en l’absence de fenêtre fonctionnelle, à chaque pas il faudrait dégager la raquette entière, puis la porter quasi horizontalement, tâches d’autant plus pénibles que la neige se serait beaucoup amassée dessus.

Raquettes modernes. Bascule et effet de traîne : 1) Patricia à Airoto (30/01/2008) (Photo : P. Boudet) ;
(29/01/2010) 2) Patrice et Robert à Bastan ;
(29/12/2011) 3) Régis à la montagne d’Areng.
(L. M. Turner, 1894) Raquette pleine, en bois, avec une fenêtre (Naskapi, Petite rivière de la Baleine, Québec).
(17/01/2012) Fenêtre d’une raquette moderne.
(17/01/2012) Fenêtre d’une raquette algonquine traditionnelle.