Archives de
Étiquette : Port-Bielh

Estibère et Gourguet (2)

Estibère et Gourguet (2)

Poursuivons notre marche.

durant-ascension-pic-gourguet-estibere-et-gourguet-2
Durant l’ascension du pic de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)
panorama-derriere-moi-en-arrivant-au-sommet-estibere-et-gourguet-2
Panorama derrière moi en arrivant au sommet. (Photo : Michel Bessone)
on-situe-lac-port-bielh-estibere-et-gourguet-2
On situe le lac de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
cairn-sommital-et-secteur-aygues-cluses-estibere-et-gourguet-2
Cairn sommital et secteur d’Aygues-Cluses. (Photo : Michel Bessone)
un-ciel-pas-tres-engageant-du-cote-pic-neouvielle-et-pic-long-estibere-et-gourguet-2
Un ciel pas très engageant du côté du pic de Néouvielle et du pic Long. (Photo : Michel Bessone)
debut-descente-dans-vallon-gourguet-estibere-et-gourguet-2
Début de la descente dans le vallon de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)
plus-bas-heure-avance-neige-porte-moins-estibere-et-gourguet-2
Plus bas. L’heure avance, la neige porte moins. (Photo : Michel Bessone)
bientot-lac-gourguet-estibere-et-gourguet-2
Bientôt le lac de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)
col-de-bareges-versant-aure-estibere-et-gourguet-2
Col de Barèges, versant Aure. (Photo : Michel Bessone)
pic-bastan-a-fiere-allure-estibere-et-gourguet-2
Le pic de Bastan a fière allure. (Photo : Michel Bessone)
je-suis-arrive-au-lac-vert-qui-est-encore-bien-blanc-estibere-et-gourguet-2
Je suis arrivé au lac Vert – qui est encore bien blanc ! (Photo : Michel Bessone)
degel-est-amorce-estibere-et-gourguet-2
Le dégel est amorcé. (Photo : Michel Bessone)

 

Mi-avril au Monpelat (1)

Mi-avril au Monpelat (1)

Randonnée en raquettes au Soum de Monpelat le 15 avril.

L’enneigement était quasi continu à partir du barrage de l’Oule (rive réserve naturelle, bien sûr).

Le Monpelat constitue un magnifique belvédère qui permet de se faire une bonne idée des « stocks » de neige dans le massif du Néouvielle.

a-la-sortie-de-pinede-vue-vers-vallon-bastan-mi-avril-au-monpelat-1
A la sortie de la pinède, vue vers le vallon de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
par-dela-col-estoudou-le-pic-bugatet-mi-avril-au-monpelat-1
Par-delà le col d’Estoudou, le pic de Bugatet. (Photo : Michel Bessone)
zoom-sur-bugatet-la-face-est-platree-mi-avril-au-monpelat-1
Zoom sur le Bugatet. La face est plâtrée.(Photo : Michel Bessone)
un-peu-plus-haut-mi-avril-au-monpelat-1
Un peu plus haut. (Photo : Michel Bessone)
derniere-pente-avant-sommet-mi-avril-au-monpelat-1
Dernière pente avant le sommet. (Photo : Michel Bessone)
oui-ca-grimpe-quand-meme-mi-avril-au-monpelat-1
Oui, ça grimpe quand même. (Photo : Michel Bessone)
fabian-se-situe-tout-en-bas-au-fond-vallee-mi-avril-au-monpelat-1
Fabian se situe tout en bas au fond de la vallée. (Photo : Michel Bessone)
coup-oeil-a-droite-la-neige-est-correcte-mi-avril-au-monpelat-1
Coup d’oeil à droite. La neige est correcte. (Photo : Michel Bessone)
bas-vallon-estibere-et-vallon-port-bielh-mi-avril-au-monpelat-1
Bas du vallon d’Estibère et vallon de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
pic-neouvielle-depuis-sommet-monpelat-mi-avril-au-monpelat-1
Pic de Néouvielle, depuis le sommet du Monpelat. (Photo : Michel Bessone)
haut-vallon-estibere-mi-avril-au-monpelat-1
Haut du vallon d’Estibère. (Photo : Michel Bessone)
en-grossissant-pic-aret-mi-avril-au-monpelat-1
En grossissant, le pic d’Aret. (Photo : Michel Bessone)

 

Au lac de Port-Bielh : canards sauvages, raquettes et canicule

Au lac de Port-Bielh : canards sauvages, raquettes et canicule

Même en altitude, une chaleur étouffante règne actuellement en vallée d’Aure (pas pour longtemps d’après les prévisions météo, ouf !).

Hier, je suis allé au pic de Gourguet (plus de 2600 m) depuis Artigusse. On se serait cru en plein mois d’août, au regard des températures.

Mais les raquettes étaient nécessaires à partir de 2150 m environ.

J’ai rejoint le pic après avoir fait un bref crochet jusqu’au lac de Port-Bielh, par curiosité.

Vous serez peut-être surpris en voyant ces photos de canards.

La zone est pourtant connue depuis des temps immémoriaux comme un lieu de passage des canards migrateurs.

En patois – du gascon – , un canard se dit « guit », au pluriel « guits » (prononcer « guitss »).

On trouve à proximité de l’endroit où j’ai pris la photographie un lac et un col « des Guits ». Ce n’est sans doute pas un hasard…

(Suite de la rando dans un nouvel article demain sur le blog.)

lac-oule-petit-matin-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Le lac de l’Oule au petit matin. (Photo : Michel Bessone)
monpelat-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Monpelat. (Photo : Michel Bessone)
cabane-rouge-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
« Cabane Rouge ». (Photo : Michel Bessone)
lac-vert-laquet-coste-oueillere-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
« Lac Vert » (Laquet de Coste Oueillère). (Photo : Michel Bessone)
dans-lac-sur-glace-deux-colverts-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Dans le lac, sur la glace, deux colverts. (Photo : Michel Bessone)
image-grossie-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
(Image grossie.) (Photo : Michel Bessone)
peu-apres-un-laquet-port-bielh-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Peu après, un laquet de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
vue-en-aval-vers-lac-oule-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Vue en aval vers le lac de l’Oule. (Photo : Michel Bessone)
arrivee-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Arrivée au lac de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
il-y-a-encore-bonne-quantite-neige-et-glace-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Il y a encore une bonne quantité de neige et de glace. (Photo : Michel Bessone)
deversoir-lac-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Déversoir du lac. (Photo : Michel Bessone)
ni-sang-ni-vin-mais-algue-rouge-et-neanmoins-verte-chlamydomonas-nivalis-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Ni du sang ni du vin, mais une algue rouge… et néanmoins verte (Chlamydomonas nivalis). (Photo : Michel Bessone)
au-bord-autre-laquet-port-bielh-au-lac-port-bielh-canards-sauvages-raquettes-et-canicule
Au bord d’un autre laquet de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)

 

Dernières neiges en raquettes aux lacs de Bastan

Dernières neiges en raquettes aux lacs de Bastan

On pouvait encore chausser utilement les raquettes hier dans le vallon de Bastan, mais la fonte est désormais très marquée.

Bonne nouvelle pour les pêcheurs : au rythme actuel, avec des températures si positives et le foehn, la plupart des lacs d’altitude vont se prêter à la pêche dès l’ouverture !

L’enneigement reste cependant considérable du côté de Port-Bielh.

lac-oule-se-remplit-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Le lac de l’Oule se remplit. (Photo : Michel Bessone)
lac-inferieur-totalement-degele-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Lac inférieur de Bastan. Totalement dégelé. (Photo : Michel Bessone)
tres-reconnaissable-au-loin-pic-neouvielle-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Très reconnaissable au loin, le pic de Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
laquette-aval-lacs-milieu-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Laquette en aval des lacs du Milieu. (Photo : Michel Bessone)
vue-ensemble-vers-pic-long-et-pic-neouvielle-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Vue d’ensemble vers le pic Long et le pic de Néouvielle. (Photo : Michel Bessone)
grand-lac-milieu-on-apercoit-toit-vert-refuge-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Grand lac du Milieu. On aperçoit le toit vert du refuge de Bastan. (Photo : Michel Bessone)
pic-bastan-sur-gauche-dernieres-neiges-en-raquettes-lacs-bastan
Pic de Bastan, sur la gauche. (Photo : Michel Bessone)

 

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (3) : Port-Bielh

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (3) : Port-Bielh

Alors que je compte poursuivre le circuit dans le vallon de Gourguet, je n’hésite pas à faire un léger crochet pour vérifier les conditions d’enneigement du lac de Port-Bielh (port bieilh), admirer ce site unique, haut lieu perdu de la vallée d’Aure.

Je m’en doutais : le lac se traverse en toute sécurité comme d’habitude au coeur même de l’hiver, en janvier ou février.

Dire que  la pêche doit ouvrir ici le 25 mai… Tels les Inuits, il va falloir creuser des trous dans la glace !

cabane-port-bielh-raquetttes-masssif du neouvielle-pentecote
Cabane de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
contreforts-pic plat-port-bieilh-raquetttes-massif du neouvielle-pentecote
Là-bas, les contreforts du pic Plat. (Photo : Michel Bessone)
milieu du lac-port-bielh-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
En traversant le lac de Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
pic de bastan-port-bielh-raquettes-masssif du neouvielle-pentecote
Le pic de Bastan, depuis le milieu du lac. (Photo : Michel Bessone)
autre rive-port-bielh-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Sur l’autre rive. (Photo : Michel Bessone)
temps ameliore-port-bielh-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Le temps s’est quand même franchement amélioré depuis ce matin. (Photo : Michel Bessone)
laquet-pic d aygues-cluses-port-bielh-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Laquet de Port-Bielh et pic d’Aygues-Cluses. (Photo : Michel Bessone)
Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (2) : Bastanet

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (2) : Bastanet

A Bastan, je n’ai relevé que très peu de traces de passage s’agissant d’un long week-end de mai. Il y a eu quelques personnes en raquettes, samedi semble-t-il, et deux skieurs hier.

Parvenu devant le refuge, je ne suis pas rentré (je n’aime pas débarquer comme ça le matin – les deux skieurs de randonnée s’y trouvaient).

Peu après le lac Supérieur, changement de cap pour rejoindre Port-Bielh en passant par les lacs de Bastanet. Désormais, je ne vais plus fouler que de la neige vierge jusqu’à la fin de mon périple solitaire à l’Oule.

Quel bonheur de profiter, au feeling, de cet environnement sauvage, même si ce n’est pas le grand soleil !

la neige ne manque pas-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Ce n’est pas la neige qui manque de ce côté-là aussi. (Photo : Michel Bessone)
pins a crochets-rocs-granitiques-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Pins à crochets et rocs granitiques. (Photo : Michel Bessone)
lac inferieur-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Lac Inférieur de Bastanet. (Photo : Michel Bessone)
lac superieur-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Après le lac Supérieur de Bastanet. (Photo : Michel Bessone)
vallon de port-bielh-lac de l oule-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Vallon de Port-Bielh et lac de l’Oule. (Photo : Michel Bessone)
secteur des guits-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Secteur des Guits. (Photo : Michel Bessone)
direction port-bielh-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Direction Port-Bielh. (Photo : Michel Bessone)
lac vert- vallon de gourguet-bastanet-raquettes-massif du neouvielle-pentecote
Lac Vert et vallon de Gourguet. (Photo : Michel Bessone)

 

Pyrénées/raquettes : Cloutou, une rando d’altitude

Pyrénées/raquettes : Cloutou, une rando d’altitude

Après avoir dormi dans le refuge à 2225 m  (non gardé en hiver), une boucle très intéressante peut être réalisée en raquettes autour du Campana – piton ayant l’apparence d’un « clocher » – de Cloutou.

Le lieu, en altitude et versant nord du massif du Néouvielle, est d’habitude bien enneigé.

En raison de la configuration particulière du relief, il s’agit d’une rando techniquement variée, avec un petit festival de montées, plats, traversées et descentes. Le meilleur itinéraire du jour reste passionnant à trouver.

Le mot cloutou vient de clot, toponyme pyrénéen signifiant « creux rocheux, cuvette ». L’érosion glaciaire explique ce curieux bosselé, et la présence de plusieurs petits lacs.

Le but logique est de déboucher sur la crête de Port-Bielh, afin de jouir d’un magnifique panorama vers l’Espagne.

En option, on peut gravir, si les conditions sont bonnes, le pic du Contadé (2714 m). Du haut du sommet, la station de La Mongie est toute proche, ce qui met encore plus en valeur l’ambiance sauvage, préservée, des clots de Cloutou.

(09/02/2011) Le début de la boucle. (Photo : P. Boudet)
(09/02/2011) Zigzag. (Photo : P. Boudet)
(09/02/2011) Traversée du lac de Cloutou. Le pic du Contadé est le sommet neigeux, tout au loin en haut à gauche. (Photo : P. Boudet)
(09/02/2011) Nous poursuivons la montée.
(09/02/2011) Vers 2500 m.
(09/02/2011) Panorama depuis la crête de Port-Bielh. On aperçoit le lac de l'Oule. (Photo : P. Boudet)
(09/02/2011) Option pic du Contadé. Gardant les raquettes aux pieds, je dois aménager quelques marches. (Photo : P. Pouzet)
(09/02/2011) Allez Patrice, ce sont les derniers mètres !
(09/02/2011) Patrice au sommet du pic du Contadé.
(09/02/2011) Itinéraire de retour. (Photo : P. Boudet)
(09/02/2011) C'est la descente, mais ça monte quand même... (Photo : P. Boudet)
(09/02/2011) Philippe et Patricia.
Les distances de sécurité en raquettes

Les distances de sécurité en raquettes

Elles sont plus ou moins grandes, selon la nature et l’importance du danger.

Evidemment, tout comme pour les distances de confort, c’est une question d’appréciation sur le terrain.

Quelques mètres d’intervalle suffisent lorsque l’on marche en forêt et que l’on risque, en se suivant de trop près, de recevoir une branche en plein visage – ce qui peut occasionner une blessure sérieuse.

En présence de poches d’air, si l’on doit franchir un cours d’eau gelé, un pont de neige, il est préférable de s’espacer davantage.

Pour la traversée d’un lac gelé ou en cas de danger d’avalanche, les distances de sécurité sont parfois considérables : un écart de plusieurs dizaines de mètres entre chaque participant peut s’avérer nécessaire.

Le respect correct des distances de sécurité permet de prévenir un accident, par exemple en diminuant la surcharge dans une zone à risque.

Si l’accident se produit néanmoins, ses conséquences dommageables seront réduites. En effet, pas tout le monde se sera fait piéger. Il y aura des randonneurs indemnes, qui pourront ensuite intervenir utilement, secourir leurs camarades.

(28/01/2010) Traversée du lac de Port-Bielh, en venant de la hourquette Bracque. Distances de sécurité.