Archives de
Catégorie : Sujets variés

Une photographie ancienne de l’hospice de Rioumajou

Une photographie ancienne de l’hospice de Rioumajou

Ce cliché est un document historique exceptionnel. Non daté, il pourrait avoir été pris vers 1925 devant l’hospice de Rioumajou. Je remercie infiniment la famille de Célestine Tissier de m’avoir autorisé à publier la photo sur mon blog (tous droits réservés). Le bâtiment de l’hospice – entièrement démoli et reconstruit par la municipalité de Saint-Lary-Soulan avec un souci d’authenticité – ne ressemble quand même pas exactement à l’actuel. On reconnaît au loin la silhouette du pic de la Haille. A…

Lire la suite Lire la suite

Des images de la crête de Traouès. Un printemps trop estival

Des images de la crête de Traouès. Un printemps trop estival

Il y a plusieurs semaines, devant m’absenter de la vallée d’Aure, je concluais du côté de la crête de Traouès une bien courte saison de raquette de printemps. Les températures très élevées, parfois estivales, ont depuis fait disparaître des champs de neige qui s’attardent d’habitude sur les cimes jusqu’à la Pentecôte. Et Météo-France prévoit un été probablement plus chaud que la normale (cliquer sur la carte ici). La floraison de la montagne pyrénéenne paraît aujourd’hui en avance d’un bon mois….

Lire la suite Lire la suite

In memoriam Julfakkar et Sultana

In memoriam Julfakkar et Sultana

Rubel m’a transmis mercredi soir une terrible photo, celle des corps de deux enfants d’un village voisin, morts noyés quelques heures auparavant. Il s’agit de Julfakkar, 4 ans et 10 mois, et sa grande soeur Sultana, 8 ans et 11 mois, écolière en classe 2. Les enfants ont gardé un très beau visage. Que s’est-il passé ? C’est affreux à dire : un accident presque banal, ordinaire au Bangladesh, où les rivières et les plans d’eau sont omniprésents. Julfakkar et…

Lire la suite Lire la suite

Grande pointure pour Adnan

Grande pointure pour Adnan

Comme tout le monde à la campagne au Bangladesh, Adnan se déplace souvent pieds nus. Lors de mon voyage l’an passé, en février, Adnan avait juste deux ans et trois mois. J’avais été surpris de le voir chaussant des sandales d’adulte guère à sa pointure, et n’en être nullement gêné. Voilà des prédispositions pour marcher, courir un jour en raquettes ! Il ne neige certes jamais au Bangladesh, mais l’Himalaya n’est pas loin… Les deux dernières photos m’ont été transmises…

Lire la suite Lire la suite

Il y a 70 ans, à l’hospice de Rioumajou, un crime sordide resté impuni (3)

Il y a 70 ans, à l’hospice de Rioumajou, un crime sordide resté impuni (3)

Omerta en vallée d’Aure. Une vérité qui dérange Aucun développement ne me paraît ici nécessaire. Cette importante affaire criminelle reste encore en 2016 un sujet que l’on évite d’aborder en vallée d’Aure et même au-delà. Extrait d’un livre de Jacques Longué Pour écrire ces trois billets consacrés au sordide assassinat de Célestine Tissier, je me suis basé sur des témoignages, des documents d’archives, et de très rares ouvrages. Parmi ces derniers, Chroniques de Bigorre (1993, Editions Loubatières), un livre passionnant…

Lire la suite Lire la suite

Il y a 70 ans, à l’hospice de Rioumajou, un crime sordide resté impuni (2)

Il y a 70 ans, à l’hospice de Rioumajou, un crime sordide resté impuni (2)

Je reprends ici la suite d’un premier article mis en ligne il y a plusieurs mois, et dont j’ai aujourd’hui, au regard de nouvelles informations, légèrement remanié le texte. Une affaire criminelle hors normes, que l’on a voulu étouffer Grâce au travail de l’enquête, les auteurs de l’assassinat de Célestine Tissier sont donc identifiés et interpellés. La bande de tueurs se présente alors comme une « patrouille FFI en mission ». Ils pourraient peut-être chercher à se défendre en arguant qu’ils ont…

Lire la suite Lire la suite

Des news récentes des amis du Bangladesh

Des news récentes des amis du Bangladesh

Rubel m’avait envoyé il y a quelques jours des photos de son magasin, une boutique de vêtements qu’il vient d’ouvrir tout près du village en partenariat avec son oncle Faruk. C’est un début dans le commerce, et je leur souhaite une belle réussite ! Tout à l’heure, Rubel m’a transmis des photos prises cet après-midi en famille dans un parc de Dhaka. La capitale se situe à une dizaine d’heures de routes et de bacs du village. Rubel et Kanok…

Lire la suite Lire la suite

La Route des lacs du Néouvielle, ouverte à la circulation… mais exposée au risque d’avalanches

La Route des lacs du Néouvielle, ouverte à la circulation… mais exposée au risque d’avalanches

La Route des lacs est ouverte jusqu’à Artigusse depuis le 8 avril cette année. Route notoirement avalancheuse, fermée durant de longs mois, elle permet d’accéder au massif du Néouvielle, en particulier aux secteurs de l’Oule et d’Orédon. Une ouverture vraiment précoce, curieuse quand même, déjà un 8 avril. La Route des lacs serait donc aujourd’hui – à la date de ce billet – sûre, sécurisée, non exposée aux avalanches ? J’ai emprunté hier cette route, officiellement ouverte à la circulation,…

Lire la suite Lire la suite