Archives de
Étiquette : Posets

Randonnée au crépuscule sur le Montaut

Randonnée au crépuscule sur le Montaut

Hier, en fin d’après-midi, à l’entrée de la vallée d’Aure, sur le Montaut, un petit sommet que les lecteurs du blog connaissent bien.

Pour savourer pleinement l’ambiance d’un coucher de soleil en montagne, rien ne vaut une marche, à l’heure indécise et émouvante du crépuscule.

La météo exceptionnellement clémente permet de faire ces jours-ci plein de belles randonnées.

sans-grande-surprise-une-gentiane-printanière-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Sans grande surprise : une gentiane printanière. (Photo : Michel Bessone)
vue-sur-mont-valier-en-ariege-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Vue sur le mont Valier, en Ariège. (Photo : Michel Bessone)
soleil-se-couche-derriere-massif-arbizon-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Le soleil se couche derrière le massif de l’Arbizon. (Photo : Michel Bessone)
au-sommet-montaut-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Au sommet du Montaut. (Photo : Michel Bessone)
posets-et-espadas-sont-derniers-eclaires-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Posets et Espadas sont les derniers éclairés. (Photo : Michel Bessone)
le-spectacle-commence-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Le spectacle commence. (Photo : Michel Bessone)
vous-aurez-sans-doute-reconnu-pic-du-midi-de-bigorre-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Vous aurez sans doute reconnu le pic du Midi de Bigorre. (Photo : Michel Bessone)
ciel-s-embrase-au-dessus-pic-quatre-termes-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Le ciel s’embrase au-dessus du pic des Quatre Termes. (Photo : Michel Bessone)
panorama-au-couchant-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Panorama au couchant. (Photo : Michel Bessone)
suite-du-panorama-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Suite du panorama. (Photo : Michel Bessone)
soudain-le-ciel-bleuit-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Soudain, le ciel bleuit. (Photo : Michel Bessone)
bientot-la-nuit-sera-la-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Bientôt la nuit sera là. (Photo : Michel Bessone)
bouquet-final-du-cote-arbizon-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Bouquet final du côté de l’Arbizon. (Photo : Michel Bessone)

 

Plo del Naou, sans les raquettes, en bras de chemise

Plo del Naou, sans les raquettes, en bras de chemise

A défaut de chute de neige récente, et du fait des hautes températures, la moyenne montagne n’est actuellement guère praticable en raquettes.

Ainsi au Plo del Naou, où je me suis baladé à pied hier après-midi, croisant un peu de monde sur un itinéraire très classique, à la limite des vallées d’Aure et de Campan.

Ce sommet panoramique, vraiment facile d’accès depuis le col d’Aspin ou la hourquette d’Ancizan, mérite sa bonne réputation auprès des randonneurs.

Le ciel grisâtre, le soleil voilé, n’ont rien retiré à l’intérêt d’une agréable promenade en bras de chemise à huit jours de Noël.

de-gauche-a-droite-sur-plans-differents-posets-estos-schrader-plo-del-naou-sans-les-raquettes
De gauche à droite, sur des plans différents : Posets, Estos et Schrader. (Photo : Michel Bessone)
arbizon-depuis-sommet-plo-del-naou-plo-del-naou-sans-les-raquettes
L’Arbizon depuis le sommet du Plo del Naou. (Photo : Michel Bessone)
pic-du-midi-plo-del-naou-sans-les-raquettes
Pic du Midi. (Photo : Michel Bessone)
sentier-sur-crete-au-fond-signal-de-bassia-ou-j-etais-en-raquettes-fin-novembre-plo-del-naou-sans-les-raquettes
Sentier sur la crête. Au fond, le Signal de Bassia, où j’étais en raquettes fin novembre. (Photo : Michel Bessone)
lac-payolle-vallee-campan-plo-del-naou-sans-les-raquettes
Lac de Payolle, vallée de Campan. (Photo : Michel Bessone)

 

Neiges d’automne au col des Vaches (vallée de Trigoniero)

Neiges d’automne au col des Vaches (vallée de Trigoniero)

Traduit en français, c’est le « col des Vaches ». Un nom assez rarement mentionné sur les cartes ou dans les topos.

Le col, le passage, présente pourtant tout son intérêt, permettant de relier la vallée de Trigoniero à celle d’Urdiceto.

On trouve par là une belle montagne bien sauvage qui se prête à la marche hors sentiers.

J’ai fait la rando hier après-midi, en partant de l’ancienne douane espagnole.

L’enneigement est peu épais mais continu dans certains secteurs dès 2200 m.

Bien sûr, il faudra encore attendre avant de chausser les raquettes.

Pour le moment, profitons à pied d’une magnifique arrière-saison !

gypaete-barbu-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Gypaète barbu. (Photo : Michel Bessone)
gypaete-a-gauche-doit-etre-non-adulte-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Le gypaète à gauche doit être un non adulte. (Photo : Michel Bessone)
depuis-col-des-vaches-vue-en-direction-crete-moudang-et-pic-arriouere-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Depuis le col des Vaches, vue en direction de la crête du Moudang et du pic d’Arriouère. (Photo : Michel Bessone)
pic-de-espade-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Pic de l’Espade. (Photo : Michel Bessone)
gorg-lac-mener-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Gorg (lac) de Mener. (Photo : Michel Bessone)
pic-ourdissetou-au-loin-les-pics-eriste-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Pic d’Ourdissetou. Au loin, les pics d’Eriste. (Photo : Michel Bessone)
deux-grands-sommets-celebres-pyrenees-posets-espadas-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Deux grands sommets célèbres des Pyrénées : Posets et Espadas. (Photo : Michel Bessone)
punta-suelza-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Punta Suelza. (Photo : Michel Bessone)
punta-fulsa-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Punta Fulsa. (Photo : Michel Bessone)
soleil-se-couche-derriere-crete-mener-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Le soleil se couche derrière la crête de Mener. (Photo : Michel Bessone)
par-contre-fond-vallee-beneficie-encore-du-soleil-cascade-issue-des-lacs-trigoniero-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Par contre, le fond de vallée bénéficie encore du soleil. Cascade issue des lacs de Trigoniero. (Photo : Michel Bessone)
une-superbe-gentiane-qui-parait-en-pleine-forme-nous-sommes-pourtant-en-novembre-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Une superbe gentiane, qui paraît en pleine forme – nous sommes pourtant en novembre. (Photo : Michel Bessone)
ecume-torrent-trigoniero-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
L’écume du torrent de Trigoniero. (Photo : Michel Bessone)

 

Le pic d’Arriouère et les gorgs de Tringoniero (traversée du Pont du Moudang à l’ancienne douane espagnole)

Le pic d’Arriouère et les gorgs de Tringoniero (traversée du Pont du Moudang à l’ancienne douane espagnole)

Voilà une randonnée vraiment formidable, très intéressante au niveau de l’itinéraire, qui sort des sentiers battus (sauf bien sûr au départ, jusqu’aux granges du Moudang).

J’y étais hier avec Patrice. La veille, nous avions laissé une voiture à l’ancienne douane espagnole.

Nous sommes partis assez tard du Pont du Moudang, après 9h30. Mais le grand beau temps permettait de faire sans souci météo cette magnifique traversée.

Le pic d’Arriouère (2866 m), injustement méconnu, sépare les vallées du Rioumajou – il se situe à l’aplomb de l’hospice de Rioumajou – et de Trigoniero.

Sur les cartes, les Espagnols l’appellent pico de l’Ibonet (diminutif d’ibon : lac, en aragonais), ou Livonet.

Le nom local diffère sensiblement. Traduit en français, c’est le « pic Noir ».

Et les anciens de Parzan ne parlent pas non plus de lagos, ni même d’ibones, mais de gorgs, de gorgues (cf. le mot catalan) de Tringoniero (et non Trigoniero).

La longue rando s’est conclue, cela va de soi, par une traditionnelle assiette chez les Frères Vidallé.

Bref, cette journée aura été un régal !

port-moudang-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Port du Moudang. (Photo : Michel Bessone)
patrice-au-passage-lia-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Patrice au Passage de Lia. (Photo : Michel Bessone)
sur-crete-a-la-fin-montee-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Sur la crête, à la fin de la montée. (Photo : Michel Bessone)
sommet-pic-arriouère-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Sommet du pic d’Arriouère. (Photo : Michel Bessone)
tout-en-bas-site-hospice-rioumajou-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Tout en bas, le site de l’hospice de Rioumajou. (Photo : Michel Bessone)
massif-maladeta-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Massif de la Maladeta. (Photo : Michel Bessone)
mener-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Mener. (Photo : Michel Bessone)
posets-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Posets. (Photo : Michel Bessone)
le-plus-grand-lac-tringoniero-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Le plus grand lac de Tri(n)goniero. (Photo : Michel Bessone)
vue-vers-sud-depuis-sommet-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Vue vers le sud depuis le sommet. (Photo : Michel Bessone)
descente-sur-lac-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Descente sur le lac. (Photo : Michel Bessone)
au-bord-lac-moudang-pic-arriouère-gorgs-tringoniero
Au bord du lac. (Photo : Michel Bessone)

 

Au-dessus d’Ardengost. Loin de la foule, premier janvier, fin d’après-midi

Au-dessus d’Ardengost. Loin de la foule, premier janvier, fin d’après-midi

Avec l’idée de savourer la fin de cette superbe première journée de 2015, je suis parti à 15 heures du village d’Ardengost pour aller marcher en raquettes sur le Cap du Pla de l’Estaque.

belles-etendues-neige-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
De belles étendues de neige. (Photo : Michel Bessone)
que-ma-trace-raquettes-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
Il n’y a que ma trace de raquettes. (Photo : Michel Bessone)
massif-maladetta-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
Massif de la Maladetta. (Photo : Michel Bessone)
entre-montagne-areng-et-mont-ne-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
Entre Montagne d’Areng et Mont Né. (Photo : Michel Bessone)
cap-nestes-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
massif-posets-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
Massif des Posets. (Photo : Michel Bessone)
lune-eclaire-retour-au-dessus-ardengost-loin-de-la-foule-premier-janvier-fin-apres-midi
La lune éclaire le retour. (Photo : Michel Bessone)

 

Sur le Cap du Plat de l’Estaque

Sur le Cap du Plat de l’Estaque

Quelques photos prises hier après-midi lors d’une randonnée classique en raquettes au départ du village d’Ardengost.

coulees-importantes-secteur-cap-des-penes-raquettes-cap-plat-estaque-ardengost
Des coulées importantes se sont produites dans le secteur du Cap des Pènes (Pène de Camous). (Photo : Michel Bessone)
mountarrouye-raquettes-cap-plat-estaque-ardengost
Le Mountarrouye. (Photo : Michel Bessone)
cap-nestes-raquettes-cap-plat-estaque-ardengost
Le Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
la-bas-montaut-raquettes-cap-plat-estaque-ardengost
Là-bas, le Montaut. (Photo : Michel Bessone)
posets-espadas-raquettes-cap-plat-estaque-ardengost
Bien reconnaissable, en Espagne, l’ensemble Posets et Espadas (zoom). (Photo : Michel Bessone)
hauteurs-bout-vallee-raquettes-cap-plat-estaque-ardengost
Hauteurs du bout de la vallée d’Ardengost. (Photo : Michel Bessone)

 

Tuquet de Cauarère et ports du Rioumajou

Tuquet de Cauarère et ports du Rioumajou

Historiquement, depuis l’époque de la Ténarèze, c’est par le port de Plan que l’on communiquait avant tout entre la vallée d’Aure et l’Espagne.

Raisons principales : enneigement moins durable, accès plus facile et plus logique pour les Aurois et les habitants de la vallée de Gistain (les échanges entre Bielsa et la vallée d’Aure se faisaient plutôt par le port de Bielsa et le port Vieux).

Ce passage tend à être oublié de nos jours. Le port d’Ourdissetou prend la relève, pancartes, topos touristiques à l’appui.

Mercredi 12 juin, je suis allé faire une randonnée dans le secteur. Les raquettes ont bien sûr rendu service.

Je songeais que pendant de longues décennies les familles de la vallée de Gistain passaient par le port de Plan pour se rendre chaque 11 juin à Arreau, lors de la foire de la Saint-Barnabé, afin de placer leurs enfants, les faire travailler durant tout l’été chez les paysans de la vallée d’Aure ou du Louron.

debut de la partie en raquettes-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Début de la partie de l’itinéraire en raquettes. (Photo : Michel Bessone)
punta fulsa et punta suelza-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Punta Suelza et Punta Fulsa (de gauche à droite). (Photo : Michel Bessone)
port d ourdissetou-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Le port d’Ourdissetou est là-bas. (Photo : Michel Bessone)
pene de millarioux-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Noirâtre, dans une zone d’ombre, la Pène de Millarioux. (Photo : Michel Bessone)
pas un pouce de neige au sommet-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Pas un pouce de neige au sommet du Tuquet de Cauarère, à 2683 m. (Photo : Michel Bessone)
au lointain-massif du cotiella-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Au lointain, le massif du Cotiella. (Photo : Michel Bessone)
posets-eriste-encore beaucoup de neige-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Massifs des Posets et d’Eriste. Encore beaucoup de neige. (Photo : Michel Bessone)
bachimale-pic schrader-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Bachimale (pic Schrader). (Photo : Michel Bessone)
sur la crete frontiere-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Sur la crête frontière. (Photo : Michel Bessone)
port de plan-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Port de Plan. (Photo : Michel Bessone)
punta suelza et punta fulsa depuis le port d ourdissetou-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Punta Suelza et Punta Fulsa, vues depuis le port d’Ourdissetou. (Photo : Michel Bessone)
sur le cheminement du retour-tuquet de cauarere-ports du rioumajou-raquettes
Sur le cheminement du retour, près du port d’Ourdissetou (Photo : Michel Bessone)

 

Pyrénées/raquettes : Cap Nestès, depuis Baricave

Pyrénées/raquettes : Cap Nestès, depuis Baricave

Le Cap Nestès est une randonnée bien classique au départ de la station de ski de fond de Nistos toute proche.

Par contre, en démarrant de Baricave, c’est-à-dire la vallée d’Aure, on ne voit guère de monde et il y a de nombreuses variantes intéressantes.

Voici des photos prises hier, sous un ciel parfois plombé.

(07/03/2012) Traces de renard. Là-bas, au Montaut, versant sud, il n'y a plus de neige.
(07/03/2012) Le Cap Nestès aperçu à un détour de piste forestière.
(07/03/2012) En suivant le lit d'un ruisseau.
(07/03/2012) L'herbe et les genévriers apparaissent franchement par endroits.
(07/03/2012) Vue vers le col de Sonères et l'Arbizon.

(07/03/2012) Un peu perdue, une gentiane printanière.
(07/03/2012) Borne et cairn du sommet.
(07/03/2012) Le secteur de la montagne d'Areng.
(07/03/2012) Haut de la forêt de Baricave.
(07/03/2012) Au loin, en zoomant, on reconnaît le Hourgade (à gauche) et l'ensemble Posets/Espadas (à droite).
Randonnée/Pyrénées : le pic de Tramezaygues

Randonnée/Pyrénées : le pic de Tramezaygues

Enfin, une météo excellente, aujourd’hui. J’en ai profité pour faire cet après-midi une randonnée rapide au pic de Tramezaygues (2572 m).

Le terrain y est fort raide. Aucun sentier. Il faut avoir le pied sûr, et éviter d’aller dans les parages par temps de pluie, l’herbe devenant trop glissante.

Un itinéraire très intéressant, via le couloir central (Cau du Pic), permet d’accéder à ce fier sommet bien visible depuis Saint-Lary.

(19/06/2011) L’itinéraire est direct…
(19/06/2011) Base du couloir : quasiment tout dans l’axe, 1100 m de montée !
(19/06/2011) Feuilleté rocheux, recouvert de lichen.
(19/06/2011) Clairière du Plo de la Coume.
(19/06/2011) Un bout de névé, dans la partie supérieure.
(19/06/2011) Village de Tramezaygues, station du Pla d’Adet et Saint-Lary.
(19/06/2011) Le Posets trône, par delà la crête frontière.
(19/06/2011) Village d’Eget, accroché aux flancs de la montagne de Conques.
(19/06/2011) Un nuage cotonneux passe devant l’Arbizon.
(19/06/2011) Ravin (Bisourte), en direction de Consaterre.
Randonnée/Pyrénées : le Posets – Viados, par la Forqueta

Randonnée/Pyrénées : le Posets – Viados, par la Forqueta

(Cet article est la suite du précédent : Viados – le Posets, par le vallon du Clot).

De Viados au sommet du Posets, la grimpette a été de 1700 m à peu près. Au lieu de revenir sur nos pas, nous optons pour une grande boucle : descente versant Eriste puis passage de la Forqueta. Cela va augmenter encore la dénivellation, mais nous découvrirons des paysages magnifiques, nouveaux et très divers.

Canal Fonda ou Forau de la neu, trajet normal ou lac de Millares, Camino de los Millares ou sentes oubliées : des variantes se présenteront tout au long du retour, permettant de goûter davantage aux trésors de l’extraordinaire massif des Posets.

(09/08/2010) Rando avec Patrice. Nous descendons en direction de la Dent de Llardana. Des gens montent.
(09/08/2010) La Canal Fonda, ou "Rue Royale".
(09/08/2010) A 2600 m d'altitude, dans le voisinage de l'aiguille du Forcau, de tranquilles estives pour les vaches...
(09/08/2010) Photo prise à hauteur de la Forqueta. Dévalant le pierrier, un groupe se dirige vers le lac de Llardaneta.
(09/08/2010) Variante. Le lac de Millares, aux eaux profondes, est enchâssé dans le granite.
(09/08/2010) Quel beau camino !
(09/08/2010) Allure fantastique d'un pin mort.
(11/09/2010) Rando avec Régis. Pas loin du lac de Llardaneta, ces isards ne sont guère farouches.
(11/09/2010) Trajet normal. Comme d'habitude, le névé n'a pas fondu pendant l'été.
(11/09/2010) Nous admirons une superbe cascade.
(11/09/2010) Je bois à la source ferrugineuse. (Photo : R. Barbance)
(11/09/2010) Jeux de lumière sur l'imposante muraille de Las Espadas.