Archives de
Étiquette : gentiane

Balade au Monné Rouye

Balade au Monné Rouye

Promenade tout à l’heure en partant du col d’Aspin.

Le Monné Rouye, que je vous ai déjà présenté ici sur le blog, se prête parfaitement à une courte balade, que l’on vienne de la vallée d’Aure ou de la vallée de Campan

pic-du-midi-balade-monne-rouye
Pic du Midi. (Photo : Michel Bessone)
arbizon-balade-monne-rouye
Arbizon. (Photo : Michel Bessone)
cheminement-sympa-au-milieu-rochers-balade-monne-rouye
Un cheminement sympa au milieu des rochers. (Photo : Michel Bessone)
fameux-lichens-monne-rouye-balade-monne-rouye
Les fameux lichens du Monné Rouye. (Photo : Michel Bessone)
gentiane-acaule-balade-monne-rouye
Gentiane acaule. (Photo : Michel Bessone)
retour-en-passant-plus-bas-pour-faire-boucle-balade-monne-rouye
Retour en passant plus bas, pour faire une boucle. (Photo : Michel Bessone)
Randonnée au crépuscule sur le Montaut

Randonnée au crépuscule sur le Montaut

Hier, en fin d’après-midi, à l’entrée de la vallée d’Aure, sur le Montaut, un petit sommet que les lecteurs du blog connaissent bien.

Pour savourer pleinement l’ambiance d’un coucher de soleil en montagne, rien ne vaut une marche, à l’heure indécise et émouvante du crépuscule.

La météo exceptionnellement clémente permet de faire ces jours-ci plein de belles randonnées.

sans-grande-surprise-une-gentiane-printanière-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Sans grande surprise : une gentiane printanière. (Photo : Michel Bessone)
vue-sur-mont-valier-en-ariege-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Vue sur le mont Valier, en Ariège. (Photo : Michel Bessone)
soleil-se-couche-derriere-massif-arbizon-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Le soleil se couche derrière le massif de l’Arbizon. (Photo : Michel Bessone)
au-sommet-montaut-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Au sommet du Montaut. (Photo : Michel Bessone)
posets-et-espadas-sont-derniers-eclaires-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Posets et Espadas sont les derniers éclairés. (Photo : Michel Bessone)
le-spectacle-commence-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Le spectacle commence. (Photo : Michel Bessone)
vous-aurez-sans-doute-reconnu-pic-du-midi-de-bigorre-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Vous aurez sans doute reconnu le pic du Midi de Bigorre. (Photo : Michel Bessone)
ciel-s-embrase-au-dessus-pic-quatre-termes-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Le ciel s’embrase au-dessus du pic des Quatre Termes. (Photo : Michel Bessone)
panorama-au-couchant-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Panorama au couchant. (Photo : Michel Bessone)
suite-du-panorama-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Suite du panorama. (Photo : Michel Bessone)
soudain-le-ciel-bleuit-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Soudain, le ciel bleuit. (Photo : Michel Bessone)
bientot-la-nuit-sera-la-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Bientôt la nuit sera là. (Photo : Michel Bessone)
bouquet-final-du-cote-arbizon-randonnee-au-crepuscule-sur-montaut
Bouquet final du côté de l’Arbizon. (Photo : Michel Bessone)

 

Neiges d’automne au col des Vaches (vallée de Trigoniero)

Neiges d’automne au col des Vaches (vallée de Trigoniero)

Traduit en français, c’est le « col des Vaches ». Un nom assez rarement mentionné sur les cartes ou dans les topos.

Le col, le passage, présente pourtant tout son intérêt, permettant de relier la vallée de Trigoniero à celle d’Urdiceto.

On trouve par là une belle montagne bien sauvage qui se prête à la marche hors sentiers.

J’ai fait la rando hier après-midi, en partant de l’ancienne douane espagnole.

L’enneigement est peu épais mais continu dans certains secteurs dès 2200 m.

Bien sûr, il faudra encore attendre avant de chausser les raquettes.

Pour le moment, profitons à pied d’une magnifique arrière-saison !

gypaete-barbu-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Gypaète barbu. (Photo : Michel Bessone)
gypaete-a-gauche-doit-etre-non-adulte-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Le gypaète à gauche doit être un non adulte. (Photo : Michel Bessone)
depuis-col-des-vaches-vue-en-direction-crete-moudang-et-pic-arriouere-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Depuis le col des Vaches, vue en direction de la crête du Moudang et du pic d’Arriouère. (Photo : Michel Bessone)
pic-de-espade-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Pic de l’Espade. (Photo : Michel Bessone)
gorg-lac-mener-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Gorg (lac) de Mener. (Photo : Michel Bessone)
pic-ourdissetou-au-loin-les-pics-eriste-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Pic d’Ourdissetou. Au loin, les pics d’Eriste. (Photo : Michel Bessone)
deux-grands-sommets-celebres-pyrenees-posets-espadas-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Deux grands sommets célèbres des Pyrénées : Posets et Espadas. (Photo : Michel Bessone)
punta-suelza-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Punta Suelza. (Photo : Michel Bessone)
punta-fulsa-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Punta Fulsa. (Photo : Michel Bessone)
soleil-se-couche-derriere-crete-mener-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Le soleil se couche derrière la crête de Mener. (Photo : Michel Bessone)
par-contre-fond-vallee-beneficie-encore-du-soleil-cascade-issue-des-lacs-trigoniero-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Par contre, le fond de vallée bénéficie encore du soleil. Cascade issue des lacs de Trigoniero. (Photo : Michel Bessone)
une-superbe-gentiane-qui-parait-en-pleine-forme-nous-sommes-pourtant-en-novembre-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
Une superbe gentiane, qui paraît en pleine forme – nous sommes pourtant en novembre. (Photo : Michel Bessone)
ecume-torrent-trigoniero-neiges-automne-col-des-vaches-vallee-trigoniero
L’écume du torrent de Trigoniero. (Photo : Michel Bessone)

 

Un petit tour dans la coume de la Maoubé

Un petit tour dans la coume de la Maoubé

La coume de la Maoubé, c’est-à-dire la combe du « mauvais vent » (sans doute, un vent froid, désagréable, venant du nord) se situe loin de tout, accrochée aux flancs abrupts de l’Arbizon.

A cette époque, voilà un but intéressant de sortie en raquettes. Entre deux averses, j’y ai fait un tour hier après-midi. La neige n’était pas mauvaise.

J’ai remarqué qu’aucune des grosses avalanches coutumières du Lita de la Sèbe n’était partie. Ce qui me fait penser qu’après un hiver à l’enneigement exceptionnel, il faut rester vigilant, des coulées importantes risquent encore de se produire dans maints secteurs.

coste oueillere-pic du midi-coume de la maoube-raquettes
Coste Oueillère et le pic du Midi. (Photo : Michel Bessone)
pic du midi-coume de la maoube-raquettes
Pic du Midi de Bigorre. (Photo : Michel Bessone)
gentianes printanieres-coume de la maoube-raquettes
Premières gentianes printanières. (Photo : Michel Bessone)
mauvais temps a venir-coume de la maoube-raquettes
Mauvais temps à venir bientôt, bientôt… (Photo : Michel Bessone)
ravins au printemps-coume de la maoube-raquettes
Ravins au printemps. (Photo : Michel Bessone)
vue vers la vallee d aure-coume de la maoube-raquettes
Vue vers la vallée d’Aure. (Photo : Michel Bessone)
des gouttes tombent-coume de la maoube-raquettes
Des gouttes tombent maintenant. (Photo : Michel Bessone)
bonne portance-coume de la maoube-raquettes
Une bonne portance en raquettes, même si c’est l’après-midi. (Photo : Michel Bessone)
pene d escalere-coume de la maoube-raquettes
Pène d’Escalère, à droite. (Photo : Michel Bessone)
couloir billon-coume de la maoube-raquettes
Au pied du couloir Billon. (Photo : Michel Bessone)
retour dans la vallee-coume de la maoube-raquettes
Retour dans la vallée hospitalière. (Photo : Michel Bessone)

 

 

Randonnée/Alpes : le vallon de Combe Froide, dans le Valgaudemar

Randonnée/Alpes : le vallon de Combe Froide, dans le Valgaudemar

Vallis Godemari, dans le massif des Ecrins…

Qu’on l’écrive Valgaudemar, Valgaudémar ou Valgodemard, il s’agit du même nom, à l’origine celui d’une personne : suivant la tradition, Godemar (Godomar III), roi burgonde qui battit le roi Clodomir, fils de Clovis, à Vézeronce, le 25 juin 524, et se serait réfugié quelques années après dans la vallée qui a gardé son nom.

… J’ai toujours beaucoup aimé le Valgaudemar, et d’une manière générale, le massif des Ecrins, l’Oisans. Aussi, lorsque j’en ai l’occasion comme il y a quelques semaines, je renoue avec ces hauts lieux sauvages, même le temps d’une courte randonnée.

(28/04/2012) Facilement reconnaissable, le faîte du Sirac.
(28/04/2012) L'eau glacée dévale en cascades.
(28/04/2012) Gros plan sur un orchis. Feuilles de busserole à gauche.
(28/04/2012) Habitat de primevères.
(28/04/2012) Cirrus et longue traînée d'avion : indices de dégradation prochaine de la météo.
(28/04/2012) Des cimes "modestes" se dévoilent au fur et à mesure.
(28/04/2012) Au loin, le Vieux Chaillol. Dans le creux, on devine le village de la Chapelle-en-Valgaudémar.
(28/04/2012) Passerelle.
(28/04/2012) Déjà des gentianes acaules !
(28/04/2012) L'Olan, sommet prestigieux.
Première quinzaine de mai. Un éveil de la nature

Première quinzaine de mai. Un éveil de la nature

Je vous montre ici quelques photos que j’ai prises lors de randonnées à pied durant les quinze derniers jours, essentiellement en vallée d’Aure.

Le printemps est bien là, fleuri et presque partout chargé de vert. En effet, la neige persiste encore avec une volonté tenace sur les hauteurs.

Signe qui ne trompe pas : vers 2000 m d’altitude, les vipères s’extraient de leurs ténébreuses caches hivernales… Il faudra désormais prendre garde à ne pas marcher dessus – ce que j’ai failli faire avant-hier !

Spectacle rare, j’ai eu la chance d’observer à loisir un tout jeune isard, un cabri peu s’en faut nouveau-né. J’aurais pu le toucher, d’autant qu’il ne tenait quasiment pas debout. Bien sûr, je suis resté à distance pour le laisser tranquille. Un mâle adulte, son père j’imagine, veillait pas loin.

(05/05/2012) Pâturages aurois (néanmoins en vallée de Campan). Pic du Midi de Bigorre.
(08/05/2012) Cavalcade du ruisseau d'Ardengost.
(08/05/2012) Maisons à Fréchet-Aure.
(08/05/2012) Les trois orchis.

(14/05/2012) Devant moi, une vipère.
(10/05/2012) Cabane d'Aret.
(10/05/2012) Le majestueux versant nord du Batoua.
(10/05/2012) Avalanche de plaque sous le pic de Cauarère.
(14/05/2012) Gentianes fidèles au calendrier.
(14/05/2012) Ravissant !
(14/05/2012) Autour des yeux, la "lunette", on dirait un "loup"...
(14/05/2012) Le cabri a beaucoup de mal à tenir sur ses pattes.
Pyrénées/raquettes : Cap Nestès, depuis Baricave

Pyrénées/raquettes : Cap Nestès, depuis Baricave

Le Cap Nestès est une randonnée bien classique au départ de la station de ski de fond de Nistos toute proche.

Par contre, en démarrant de Baricave, c’est-à-dire la vallée d’Aure, on ne voit guère de monde et il y a de nombreuses variantes intéressantes.

Voici des photos prises hier, sous un ciel parfois plombé.

(07/03/2012) Traces de renard. Là-bas, au Montaut, versant sud, il n'y a plus de neige.
(07/03/2012) Le Cap Nestès aperçu à un détour de piste forestière.
(07/03/2012) En suivant le lit d'un ruisseau.
(07/03/2012) L'herbe et les genévriers apparaissent franchement par endroits.
(07/03/2012) Vue vers le col de Sonères et l'Arbizon.

(07/03/2012) Un peu perdue, une gentiane printanière.
(07/03/2012) Borne et cairn du sommet.
(07/03/2012) Le secteur de la montagne d'Areng.
(07/03/2012) Haut de la forêt de Baricave.
(07/03/2012) Au loin, en zoomant, on reconnaît le Hourgade (à gauche) et l'ensemble Posets/Espadas (à droite).
Randonnée/Pyrénées : les gentianes se plaisent en hiver au Montaut

Randonnée/Pyrénées : les gentianes se plaisent en hiver au Montaut

Il y a un an, à quelques jours près, j’avais randonné versant vallée d’Aure au Montaut, belvédère sympathique au-dessus de Sarrancolin. Surpris d’y trouver des gentianes de printemps, c’était pour moi l’occasion de faire un petit article sur le blog.

J’y suis retourné aujourd’hui, avec l’idée de voir si – compte tenu de la météo clémente depuis maintenant plusieurs semaines dans les Pyrénées centrales – les gentianes bleues embellissaient à nouveau la montagne au milieu du mois de janvier…

Comme je m’en doutais, ces fleurs magnifiques étaient là, tendrement épanouies, tournées au sud vers le soleil d’hiver.

J’ai relevé 5 micro-stations différentes, et il doit y en avoir davantage.

En attendant la neige, pourquoi se priver du plaisir de découvrir des gentianes printanières en plein janvier ?

(12/01/2012) Une gentiane !
(12/01/2012) Se dévisager de plus près...
(12/01/2012) Couleur de roche et de lichen.
(12/01/2012) La montée est "raisonnable".
(12/01/2012) Autre station. Quel bleu superbe !
(12/01/2012) Cairn au sommet. La vallée de Nistos apparaît.
(12/01/2012) La falaise de Pène Haute, et Lannemezan au loin à droite.
(12/01/2012) Jeu de formes.
(12/01/2012) Un régal !
Le blog de la botanique savante et récréative

Le blog de la botanique savante et récréative

Je reviens au blog Des fleurs à notre Porte, que j’ai déjà cité il y a quelques semaines, dans mon article « Les gentianes blanches du Rioumajou ».

Scientifique et (néanmoins) drôle, « Le Blog Des Quatre Saisons » est une ouverture sur la  complexité du monde végétal.

Les billets sont rédigés dans un style léger, à la portée des petits et des grands.

Abordée par le biais de questions toutes simples, la botanique devient un réel divertissement.

Abeille butineuse. (Photo : C. Bessone)
Randonnée/Pyrénées : les gentianes blanches du Rioumajou

Randonnée/Pyrénées : les gentianes blanches du Rioumajou

J’ai fait une randonnée cet après-midi dans la sauvage vallée du Rioumajou. Le temps était nuageux avec, comme les jours précédents, risque d’orages.

A un endroit, je suis « tombé » sur un exquis parterre de gentianes blanches : des gentianes printanières albinos…

Il s’agit d’une rencontre rare, la gentiane de printemps étant d’ordinaire bleue.

L’albinisme des plantes est un sujet complexe.

Voici deux liens qui aident à comprendre cette particularité bizarre : le site Fleurs et végétation, et le blog très sympa, vulgarisateur et amusant, Des fleurs à notre Porte.

(22/05/2011) Le pic de Lustou, taquiné par les nuages.
(22/05/2011) La vue se dégage sur le versant nord du pic de Batoua.
(22/05/2011) Cascade secrète.
(22/05/2011) Surprise !
(22/05/2011) La colonie.
(22/05/2011) Elles sont superbes !
(22/05/2011) Un soupçon de bleu.
(22/05/2011) Pour le plaisir de l'oeil.