Au départ du village de Bareilles, le sommet du Peberé

Au départ du village de Bareilles, le sommet du Peberé

Le nom de ce sommet bien visible depuis Arreau, mais néanmoins largement méconnu, à la différence par exemple du Mont Né ou du Montious, proviendrait du mot « poivrier » en gascon. Il constitue un but de rando raquettes hors des pistes battues du fond de la vallée de Bareilles. Pour cela, on n’hésitera pas à couper – au mieux – dans la forêt, rencontrant parfois des pentes raides encombrées de taillis et de branches au sol… Il est donc préférable d’aimer…

Lire la suite Lire la suite

Trois sorties en raquettes de la semaine (3) : le sommet de Pouyaué

Trois sorties en raquettes de la semaine (3) : le sommet de Pouyaué

Pour clore la semaine, troisième rando avec Marcella, vendredi, du col de Peyresourde au sommet de Pouyaué. Compte tenu de l’enneigement irrégulier, le parcours se déroule en partie à pied, en partie en raquettes. Il y a beaucoup de vent par endroits, sous un ciel qui devient plombé. Cela ne nous rebute pas, nous voulons atteindre ce sommet de moyenne montagne, c’est l’objectif de la journée. L’itinéraire, assez long, suit une ligne de crête esthétique et peu difficile entre la…

Lire la suite Lire la suite

Trois sorties en raquettes de la semaine (2) : le vallon de la Pez

Trois sorties en raquettes de la semaine (2) : le vallon de la Pez

Deuxième randonnée en raquettes avec Marcella, mercredi. Nous choisissons d’aller au fin fond de la vallée du Louron, dans le sauvage et impressionnant vallon de la Pez. Il s’agit maintenant d’une sortie à la journée, après la demi-journée d’initiation lundi au-dessus du village d’Ens. Météo idéale. La neige est vierge de toute trace de raquette ou de ski. Après avoir traversé le « plateau », nous cheminons en lacets pour gravir la pente, dont de nombreux faux plats. Comme d’habitude en hiver…

Lire la suite Lire la suite

Trois sorties en raquettes de la semaine (1) : la Coume d’Ens

Trois sorties en raquettes de la semaine (1) : la Coume d’Ens

La semaine dernière, Marcella découvrait la randonnée en raquettes lors de trois sorties que je lui ai proposées en vallée d’Aure et du Louron. Pour commencer, lundi, une demi-journée d’initiation au-dessus du village d’Ens, sur la montagne de Bastère, dans la Coume. Cette coume –  combe, vallon, en toponymie pyrénéenne – habituellement bien enneigée, versant nord, héberge à sa base une mare, un tout petit plan d’eau dénommé cependant « lac ». L’intérêt pour nous était de trouver de la neige pas…

Lire la suite Lire la suite

Grande pointure pour Adnan

Grande pointure pour Adnan

Comme tout le monde à la campagne au Bangladesh, Adnan se déplace souvent pieds nus. Lors de mon voyage l’an passé, en février, Adnan avait juste deux ans et trois mois. J’avais été surpris de le voir chaussant des sandales d’adulte guère à sa pointure, et n’en être nullement gêné. Voilà des prédispositions pour marcher, courir un jour en raquettes ! Il ne neige certes jamais au Bangladesh, mais l’Himalaya n’est pas loin… Les deux dernières photos m’ont été transmises…

Lire la suite Lire la suite

Du col de Bas au pic de Montaut

Du col de Bas au pic de Montaut

Ce joli parcours en raquettes suit la ligne de crête entre la vallée d’Aure et la vallée de Nistos. Le terrain n’est pas très accidenté, même s’il y a de la « montagne russe ». On visite trois sommets : le mont Castéra, le Glouppe-hup – au nom bizarre, assez loufoque – et le Montaut (prononcer Montaou). Au départ de la vallée d’Aure, l’approche se fait en suivant la piste à flanc du val de Baricave, ce qui permet une excellente mise…

Lire la suite Lire la suite

Une petite sortie à l’heure du goûter. Les granges foraines en hiver

Une petite sortie à l’heure du goûter. Les granges foraines en hiver

Grâce au froid qui persiste, la neige reste propice pour faire de la raquette même pas très haut dans la montagne auroise. Hier après-midi, je suis allé marcher deux courtes heures en amont du village de Cadeilhan, à l’étage des granges foraines de Cadeilhan-Trachère et de Vignec. Beaucoup de ces granges sont malheureusement aujourd’hui des ruines. Autrefois, jusqu’aux années 60, elles étaient utilisées l’hiver pour abriter le bétail – les vaches, pas les moutons, qui eux ne restaient pas en…

Lire la suite Lire la suite

« Nobis » : les « jeunes mariés » ou les « fiancés » de Soulan et d’Aulon

« Nobis » : les « jeunes mariés » ou les « fiancés » de Soulan et d’Aulon

Il était question du col des « Nobis » dans mon dernier article sur le blog. Ce lieu de passage ancestral se trouve à peu près à mi-parcours (1606 m d’altitude) du chemin de randonnée balisé dit des « Nobis », qui relie deux villages de la haute vallée d’Aure, Soulan (vers 1300 m) et Aulon (vers 1200 m). Voici quelques précisions destinées aux amateurs de toponymie. Le mot occitan novis Prononcé « nobis », le mot, gascon, est issu de l’occitan novis (nòvis), nom masculin…

Lire la suite Lire la suite

Balade du côté du col des Nobis

Balade du côté du col des Nobis

Le col des Nobis, passage traditionnel situé entre Soulan et Aulon, est bien connu des Aurois. Pourtant, les cartes topographiques ignorent en général son nom. On peut s’y rendre assez facilement depuis l’un ou l’autre village. Hier après-midi, j’y suis allé au départ de Cadeilhan-Trachère, pour faire une boucle plus consistante. La neige est attendue en début de semaine prochaine, mais comme les photos le montrent, il va falloir de grosses quantités ou des chutes répétées pour combler l’important déficit…

Lire la suite Lire la suite