Mi-décembre au Cap Nestès

Mi-décembre au Cap Nestès

Longue randonnée pédestre hier de Camous à Sarrancolin…en passant par le Cap Nestès.

Le Cap Nestès – dont le nom serait en rapport avec Nistos, Nestier – s’aborde très tranquillement depuis la station de Nistos toute proche.

Il n’en va pas de même, bien sûr, lorsque l’on démarre la rando du fond de la vallée d’Aure.

En contrepartie d’un effort supplémentaire, la marche se déroule dans un cadre beaucoup plus varié et sauvage.

Au retour, plutôt que de plonger dans l’ombre glaciale de la vallée de Baricave, il est préférable d’arpenter certaines pistes et des sentes bien orientées pour bénéficier du soleil au maximum.

En voyant les photos, vous constaterez l’absence de neige : on devra encore attendre pour faire de la raquette, en moyenne montagne, dans cette partie des Pyrénées.

contreforts-pene-camous-mi-decembre-au-cap-nestes
Contreforts de la Pène de Camous. (Photo : Michel Bessone)
au-centre-cap-nestes-mi-decembre-au-cap-nestes
Au centre, le Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
on-apercoit-cabane-ilhet-mi-decembre-au-cap-nestes
On aperçoit la cabane d’Ilhet. (Photo : Michel Bessone)
vue-sur-barousse-col-aouet-mi-decembre-au-cap-nestes
Vue sur la Barousse (col de l’Aouet). (Photo : Michel Bessone)
pic-mont-aspet-depuis-sommet-cap-nestes-mi-decembre-au-cap-nestes
Pic de Mont Aspet, depuis le sommet du Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
sur-crete-cap-nestes-mi-decembre-au-cap-nestes
Sur la crête du Cap Nestès. (Photo : Michel Bessone)
montaut-et-horizon-bleu-de-plaine-mi-decembre-au-cap-nestes
Le Montaut et l’horizon bleu de la plaine. (Photo : Michel Bessone)
cabane-col-de-bas-mi-decembre-au-cap-nestes
Cabane du col de Bas. (Photo : Michel Bessone)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *