Une photographie ancienne de l’hospice de Rioumajou

Une photographie ancienne de l’hospice de Rioumajou

Ce cliché est un document historique exceptionnel.

Non daté, il pourrait avoir été pris vers 1925 devant l’hospice de Rioumajou.

Je remercie infiniment la famille de Célestine Tissier de m’avoir autorisé à publier la photo sur mon blog (tous droits réservés).

Le bâtiment de l’hospice – entièrement démoli et reconstruit par la municipalité de Saint-Lary-Soulan avec un souci d’authenticité – ne ressemble quand même pas exactement à l’actuel.

On reconnaît au loin la silhouette du pic de la Haille.

A gauche, trois personnages masculins, moustachus, portant la casquette ou le béret, vêtus du traditionnel gilet. Deux d’entre-eux s’appuient sur un bâton. Vous remarquerez, pour celui à la casquette, que le bout du bâton est plus large en bas, comme cela se faisait autrefois presque partout dans les vallées pyrénéennes (raison : faciliter ainsi un mouvement de balancier durant la marche).

Derrière un garçon assis par terre, coiffé d’un béret, deux groupes féminins. D’un côté, une dame, une jeune femme et une fillette. De l’autre, une dame d’un certain âge et une jeune fille. Elles portent une robe ou une blouse.

L’homme dans l’embrasure de la porte pourrait être Jean Abadie, de Sailhan.

Les tenanciers de l’hospice sont sur la photo : Ambroise Soulans (l’homme au béret, de face) et Célestine Tissier (ceinte d’un tablier blanc et tenant un torchon à la main), d’Estensan.

devant-hospice-rioumajou-celestine-tissier-au-centre-photo-une-photographie-ancienne-hospice-rioumajou
Devant l’hospice de Rioumajou. Célestine Tissier est au centre de la photo. (Source : Famille de Célestine Tissier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *