Étiquette : <span>hospice de France</span>

Pic de Sauvegarde. Circuit en boucle depuis l’hospice de France

Cette rando est une des plus belles des Pyrénées centrales. Le niveau reste sportif, mais par bonnes conditions il n’y a pas de véritables difficultés (câble en place à un endroit). En partant de l’hospice de France, on emprunte le génial sentier – aménagé par le Génie de l’armée napoléonienne – qui se joue de…

Lire la suiteCommenter

L’hospice de France est enfin réouvert !

Ce moment était très attendu par tous les promeneurs et randonneurs. Auberge-refuge de montagne, table et gîte d’une grande qualité, l’hospice de France vous accueille à nouveau depuis le 1er août. Ingrid et Yohan et leur équipe vous attendent dans ce lieu incontournable du Luchonnais.  

Lire la suiteCommenter

Randonnée/Pyrénées : le pas de l’Escalette

Le pas de l’Escalette (2396m) se situe sur la crête frontière, versant aranais, au sud de la vallée de la Frèche. Il s’agit d’un passage très ancien, aménagé – tout comme le port de Vénasque – dès le début du 14e siècle de manière à pouvoir le franchir à cheval. Son nom signifie « montée vive,…

Lire la suiteVoir 1 Commentaire

Randonnée/Pyrénées : le port de Vénasque et le pic de Sauvegarde

Quasi mythique, l’ascension du port de Vénasque (2444 m) depuis l’hospice de France est relativement facile bien qu’il y ait plus de 1000 m de montée. Cela s’explique par le judicieux tracé du chemin actuel, ouvrage de l’armée napoléonienne. Les innombrables lacets taillent la pente au meilleur endroit, et de temps à autre des replats…

Lire la suiteVoir 1 Commentaire

L’hospice de France, ou la tradition de l’hospitalité

Halte historique au pied du port de Vénasque, auberge et refuge, l’hospice de France cultive la tradition de l’hospitalité montagnarde. Ingrid et Yohan en sont les gérants chaleureux et passionnés. L’établissement a été refait à neuf. La table est excellente, l’hébergement (chambres individuelles, petits dortoirs) de qualité. Facile d’accès par la route – sauf l’hiver…

Lire la suiteCommenter