Archives de
Étiquette : Estibère

Retour sans les raquettes au Monpelat

Retour sans les raquettes au Monpelat

Mi-mai cette année, on peut se rendre facilement à pied au Monpelat, sans avoir besoin des raquettes, en partant du lac d’Orédon (la route est officiellement ouverte jusque-là, profitons donc). J’y ai fait un petit tour hier après-midi, histoire de constater l’évolution (rapide) de la fonte printanière dans le massif du Néouvielle. Le Monpelat est en effet un excellent et superbe belvédère sur le secteur.

Monpelat et vallon d’Estibère – toujours en raquettes !

Monpelat et vallon d’Estibère – toujours en raquettes !

Retour jeudi dans le merveilleux vallon d’Estibère, cette fois avec les Aveyronnais Régis et Bernard. Régis est un vrai mordu de la rando, habitué des grandes marches, qui adore la montagne. Bernard débutait en raquettes. Aucun problème. Nous avons pu faire un jolie boucle sportive au départ du lac d’Orédon et avant les orages prévus l’après-midi. Les conditions de neige étaient excellentes, bien meilleures que certains jours d’hiver. Pas la moindre trace de skis ou de raquettes entre les parages…

Lire la suite Lire la suite

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (5) : Estibère

Une randonnée en raquettes à la Pentecôte (5) : Estibère

Dans les Pyrénées, le vallon d’Estibère est un site majeur pour faire de la raquette. La semaine précédente, j’étais passé avec Régis par le Cascaret et le lac d’Anglade. Souhaitant arpenter la Plagne, longer les curieux méandres du ruisseau d’Estibère, je suis donc descendu par le lac de l’Ours. Pour conclure cette longue rando du lundi de Pentecôte, j’ai coupé par les Pachères. Le temps s’était dégradé et la neige aussi. Reliant ensuite le lac de l’Oule puis Artigusse, c’était…

Lire la suite Lire la suite

Vallon et pic d’Estibère, en partant d’Artigusse

Vallon et pic d’Estibère, en partant d’Artigusse

Régis, le sympathique et fidèle client aveyronnais, est un excellent marcheur. Je n’ai pas hésité à lui proposer de faire une longue boucle hier lundi, dans le massif du Néouvielle versant Aure. Nous sommes partis d’Artigusse pour remonter tout le vallon d’Estibère jusqu’au pic d’Estibère (2663 m). Après avoir longé le lac de l’Oule, nous avons chaussé les raquettes dès la sortie du rampaillon du Cascaret. Extraordinaire, ensuite. Une neige idéale avec pas une seule trace, dans le joyau de…

Lire la suite Lire la suite

Depuis le Monpelat, un repérage de l’enneigement dans le Néouvielle

Depuis le Monpelat, un repérage de l’enneigement dans le Néouvielle

Alors que la vallée d’Aure stagne tristement sous un ciel grisâtre, pas loin au dessus le soleil règne sur les vastes étendues enneigées. Profitant de l’ouverture officielle de la Route des lacs jusqu’à Artigusse, j’ai fait un tour hier après-midi au Monpelat – sommet mascotte s’il en est – pour repérer l’enneigement actuel dans le massif du Néouvielle. En vue de toutes prochaines randonnées… Il y a encore davantage de neige que certaines saisons au coeur même de l’hiver !…

Lire la suite Lire la suite

Pyrénées/raquettes : Estibère, par un temps bouché

Pyrénées/raquettes : Estibère, par un temps bouché

Hier après-midi, au-dessus de la vallée d’Aure, le ciel était chargé, pluvieux, mais j’avais envie de refaire sans attendre un tour en raquettes dans le massif de Néouvielle, profitant de l’ouverture de la route jusqu’à Artigusse. J’ai choisi d’aller du côté du vallon d’Estibère. Bien sûr, randonner sous le soleil est plus agréable. N’empêche que le mauvais temps reste une éventualité, fait partie du jeu lorsque l’on pratique un sport de plein air, et que, même si l’ « on ne…

Lire la suite Lire la suite

Pyrénées/raquettes : Gourguet, début de saison dans le Néouvielle

Pyrénées/raquettes : Gourguet, début de saison dans le Néouvielle

Retrouvant peu à peu son cadre sauvage, après des mois de forte fréquentation touristique, le massif de Néouvielle s’installe avec magnificence dans la torpeur hivernale. Pour commencer la saison, chausser enfin à nouveau les raquettes, j’ai choisi ce week-end un itinéraire en boucle depuis Artigusse. Sans oublier la lampe frontale, je suis parti tard (il était 12h30 passées), souhaitant profiter au mieux, sur les hauteurs, dans les vallons, de l’après-midi entier et de la singulière ambiance « entre chien et loup »,…

Lire la suite Lire la suite

Pyrénées/raquettes : Madamète, en mai dans le Néouvielle

Pyrénées/raquettes : Madamète, en mai dans le Néouvielle

Deuxième rando : une longue boucle variée, en partant près du lac d’Aubert (2148 m), avec franchissement de 4 cols et ascension au passage du pic de Madamète (2657 m). Juste une toute petite remarque. Je préfère écrire Madamète et non pas Madaméte. L’IGN reporte cette seconde orthographe sur ses cartes, mais c’est sans doute une erreur. En effet, le mot gascon est madametta, avec un accent tonique sur le e, pas un accent aigu. Il équivaut à « Madamette » en…

Lire la suite Lire la suite