Étiquette : <span>Aulon</span>

« Nobis » : les « jeunes mariés » ou les « fiancés » de Soulan et d’Aulon

Il était question du col des « Nobis » dans mon dernier article sur le blog. Ce lieu de passage ancestral se trouve à peu près à mi-parcours (1606 m d’altitude) du chemin de randonnée balisé dit des « Nobis », qui relie deux villages de la haute vallée d’Aure, Soulan (vers 1300 m) et Aulon (vers 1200 m)….

Lire la suiteCommenter

Balade du côté du col des Nobis

Le col des Nobis, passage traditionnel situé entre Soulan et Aulon, est bien connu des Aurois. Pourtant, les cartes topographiques ignorent en général son nom. On peut s’y rendre assez facilement depuis l’un ou l’autre village. Hier après-midi, j’y suis allé au départ de Cadeilhan-Trachère, pour faire une boucle plus consistante. La neige est attendue…

Lire la suiteCommenter

La grosse avalanche survenue cet hiver au Monpelat (1)

J’ai abordé le sujet il y a quelques semaines ici sur le blog (voir les trois premières photos). La problématique posée intéresse la prévention. Sans faire de l’alarmisme, une avalanche plus importante que celle de cet hiver reste possible si les conditions de neige et météo sont réunies. Un précédent vers 1950 A défaut d’en…

Lire la suiteVoir 3 Commentaires

Le Serre par Coussitirou

Conditions excellentes pour faire une rando en raquettes pas loin de Saint-Lary à moyenne altitude. Au menu, un peu de marche à pied et ensuite de la raquette sur de beaux champs de neige. Sortie de difficulté intermédiaire réalisée cet après-midi versant Aulon.  

Lire la suiteCommenter

La croix du Castéra à Aulon

Pour répondre à une hypothèse, j’apporte juste une précision complétant mon récent article + commentaire sur la stèle gallo-romaine de Guchan. La croix du Castéra (que l’on date du 17e siècle), avec un Christ en croix, ne peut pas correspondre à la pierre signalée par Stéphane Lévêque, c’est absolument certain. Sur la photo, rien ne…

Lire la suiteCommenter

La stèle gallo-romaine de Guchan. Colombes auroises

Au seuil du cimetière de Guchan, on remarque à droite, fixée au mur, une plaque brisée rectangulaire. Il s’agit d’un monument funéraire gallo-romain qui pourrait dater de la fin du IIe ou du début du IIIe siècle. Le matériau est du marbre. Autour d’un cartouche central avec une épitaphe presque illisible, le décor présente divers…

Lire la suiteVoir 1 Commentaire